/news/society
Navigation

Une handicapée se moque de la hausse du prix de l’essence

Une handicapée se moque de la hausse du prix de l’essence
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES |  Une artiste handicapée au sens de l’humour particulièrement développé s’est moqué de la flambée du prix de l’essence en posant avec une seule jambe et un seul bras.

L’artiste et auteure Marie-Sol St-Onge et son conjoint Alin Robert n’ont pas froid aux yeux lorsqu’il est question de dédramatiser les handicaps.

Vendredi matin, en constatant la soudaine hausse de dix sous le litre d’essence à l’approche du long congé, ils ont eu envie de prendre l’expression «Ça va nous coûter un bras et une jambe» au sens propre.

Marie-Sol, qui est amputée des quatre membres, a enlevé ses prothèse d'un bras et d'une jambe, et a posé à côté du réservoir à essence de leur véhicule le temps d’une photo.

Exploit

Mine de rien, c’était la première fois qu’elle se tenait sur une seule jambe depuis sa quadruple amputation, en mars 2012, des suites de la bactérie mangeuse de chair.

«C’est quand même un petit exploit pour moi. Je peux vous dire que ce n’était pas facile. Il était temps qu’il prenne la photo», dit-elle.

L’artiste est très heureuse d’avoir réussi à faire rire les gens.

Il est possible de consulter le travail de Marie-Sol St-Onge et d’Alin Robert sur le site http://lesillusarts.com/