/travel/destinations
Navigation

7 façons d’énerver les agents de bord

Les moqueries à propos des mesures de sécurité irritent les agents de bord.
Photo Fotolia Les moqueries à propos des mesures de sécurité irritent les agents de bord.

Coup d'oeil sur cet article

On critique souvent les agents de bord, mais on oublie que leur travail n’est pas toujours facile. En effet, ils en auraient long à dire sur la façon d’agir discutable de certains passagers. Le comparateur de vols et d’hôtels Jetcost (www.ca.jetcost.com/fr) a fait une sélection de 10 comportements qui non seulement les agacent, mais dérangent les autres passagers ou peuvent représenter un danger.

1. Monopoliser le compartiment à bagages

Beaucoup de voyageurs embarquent avec de gros bagages à main pour éviter de payer pour une valise en soute. Ils envahissent ainsi l’espace destiné à leurs voisins, rangent leurs sacs loin de leur siège ou exigent que les agents de bord hissent leurs valises.

2. Encombrer les couloirs

L’espace est de plus en plus exigu dans les avions et certains passagers empiètent sur l’espace du voisin ou laissent dépasser bras et jambes dans le couloir en gênant le service et non seulement ne s’excusent pas lorsque les agents trébuchent, mais les engueulent.

3. Utiliser des appareils électroniques sans écouteurs

Certains laissent leurs enfants s’amuser avec des jeux très bruyants sans écouteurs. Et ils osent se mettre en colère lorsque le personnel leur rappelle le règlement.

4. Allumer son mobile trop tôt

Certains passagers ont une telle urgence de prendre leurs messages qu’ils rallument leur appareil dès que l’avion est en approche de la ville. Un capitaine d’avion a révélé à Jetcost qu’il a déjà dû demander aux passagers d’éteindre leurs mobiles parce qu’une interférence avait bloqué le train d’atterrissage, l’empêchant de faire pivoter l’appareil au sol avant de le garer.

5. Prendre l’avion pour une poubelle

En raison des temps de battement de plus en plus courts entre deux vols, un surcroît de travail pour nettoyer l’appareil peut parfois être la cause de retards.

6. Essayer des aventures insolites

Certains passagers ont le fantasme de faire l’amour à bord d’un avion et de se retrouver au sein du Mile High Club. En général, si c’est fait avec discrétion (pas facile), les auxiliaires de cabine n’interviennent pas, sauf si la situation tourne au scandale ou si l’on essaie d’obtenir leur complicité ou... leur participation.

7. Se moquer des mesures de sécurité

Lorsqu’on voyage fréquemment, on connaît par cœur les gestes faits pour expliquer les mesures de sécurité et montrer les issues de secours, l’emplacement des gilets de sauvetage, etc. Ce n’est pas une raison pour tourner en ridicule cette partie du travail des agents.


Source : Jetcost : www.ca.jetcost.com/fr