/news/currentevents
Navigation

L'infirmière arrêtée dit que le policier était agressif dès le début

L'infirmière Alex Wubbels a raconté à CNN ce qui s'est passé lorsqu'elle a été détenue pour avoir refusé qu'un policier prenne un échantillon sanguin d'un patient inconscient.
Capture d'écran TVA Nouvelles, tirée de CNN L'infirmière Alex Wubbels a raconté à CNN ce qui s'est passé lorsqu'elle a été détenue pour avoir refusé qu'un policier prenne un échantillon sanguin d'un patient inconscient.

Coup d'oeil sur cet article

L'infirmière qui a été arrêtée violemment et injustement la semaine dernière par un policier de Salt Lake City, en Utah, affirme que ce dernier avait un comportement agressif dès le début de l'intervention.

Alex Wubbels a raconté à CNN ce qui s'est passé lorsqu'elle a été détenue pour avoir refusé qu'un policier prenne un échantillon sanguin d'un patient inconscient.

La violente arrestation a été filmée par la caméra d'un autre policier. Depuis, la police de Salt Lake City a présenté ses excuses pour le comportement du détective Jeff Payne.

«Je ne peux pas parler pour l'agent Payne, mais je peux dire que je me suis tenue debout. Je me suis tenue pour ce que je croyais être juste», a expliqué l'infirmière.

Elle dit qu'elle a suivi les politiques de l'hôpital et la loi constitutionnelle puisque la patiente, qui n'était pas une suspecte, n'avait pas donné son autorisation.

Mme Wubbels affirme que le policier semblait agressif dès le début. «En tant qu'infirmière, c'est mon travail d'évaluer un patient ou une situation. Mon évaluation m'a permis de déduire que l'agent Payne était déjà agité, il était déjà sorti enragé après que je lui aie dit qu'il ne pouvait pas faire ça.»

L'infirmière s'est dite déçue des policiers de Salt Lake City, mais également des agents de la police universitaire et du département de sécurité publique qui assurent la sécurité à l'hôpital, mais qui n'ont rien fait.

«J'avais peur à en mourir. J'étais évidemment effrayée et depuis que ça s'est produit je crois que je peux dire que je me sens trahie par les policiers, par la sécurité de l'hôpital», a ajouté Mme Wubbels.

Le département de police a confirmé que le détective Payne et un autre agent sont suspendus pendant l'enquête criminelle.