/sports/football
Navigation

Gabriel Parent met les bouchées doubles

Le porteur de ballon des Carabins a décidé de miser sur le football

Plus léger et plus en forme, Gabriel Parent (2) est une pièce importante de l’attaque terrestre des Carabins.
Photo Joel Lemay Plus léger et plus en forme, Gabriel Parent (2) est une pièce importante de l’attaque terrestre des Carabins.

Coup d'oeil sur cet article

Songeant sérieusement à accrocher son casque au terme de la dernière saison pour amorcer des études comme pompier, Gabriel Parent a plutôt revu ses priorités et a décidé de profiter pleinement de ses deux dernières années universitaires.

« Je n’étais pas tant sérieux au football et dans la vie l’an dernier, a confié le porteur de ballon des Carabins de l’Université de Montréal, mais j’ai réalisé que j’adorais le foot et que je voulais profiter de mes deux dernières saisons. Je voulais terminer ce que j’avais commencé. Il sera toujours temps d’étudier comme pompier après le football. »

Parent a donc pris les bouchées doubles. « Je me suis investi à 100 %, a-t-il résumé. Je suis beaucoup plus mature qu’à mon arrivée avec les Carabins et je suis en chemin pour devenir un homme. Je suis arrivé avec les Carabins avec beaucoup d’attentes, mais je vois maintenant la vie d’un autre œil.

« Quand tu arrives dans les rangs universitaires, tu ne sais pas à quel point les efforts sont nécessaires pour mener de front ta carrière de football, tes études, ton travail, poursuit le produit des Nomades de Montmorency. J’ai découvert que j’aimais travailler. Je suis en super forme et mon cardio est vraiment mieux, tout comme mon mental. Byron [Archambault] est dans le gymnase avec nous tous les jours et il m’a fait réaliser les valeurs d’un esprit et d’un corps sains. J’ai perdu quinze livres et je suis plus en forme qu’à mes deux premières saisons. »

Avec le départ de Sean Thomas-Erlington pour la LCF, les Carabins entendent miser sur un comité de porteurs même si Parent a été largement le plus utilisé lors du premier match à Concordia avec 19 portées pour 96 verges. « Nous avons un bon groupe avec des porteurs complémentaires l’un de l’autre, a-t-il mentionné. Nous n’avons pas de leader, mais nous sommes un groupe avec des styles différents, ce qui fait notre force. »

Attaque au sol

Will Altema et Julien Choquette-Daigneault ont également vu du terrain dans la victoire face aux Stingers. « On habille de trois à quatre porteurs et on a bon espoir qu’ils sont capables de bien performer, a indiqué l’entraîneur-chef Danny Maciocia. Contre Laval, ça va être très important qu’on puisse établir notre attaque au sol. »