/weekend
Navigation

Beaucoup d’amour à gérer à Petite-Vallée

Beaucoup d’amour à gérer à Petite-Vallée
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le feu qui a rasé au sol le Théâtre de la Vieille Forge n’était pas encore éteint quand le téléphone cellulaire d’Alan Côté, le grand manitou du Festival en chanson de Petite-Vallée, s’est mis à sonner et vibrer sans arrêt le matin du 15 août. Depuis, les offres d’aide pour rebâtir le théâtre ne cessent d’affluer. « C’est beaucoup d’amour à gérer », dit Alan Côté.

Il n’est plus vraiment certain parce que tout est flou dans sa mémoire, mais M. Côté croit que Michel Rivard a été le premier artiste à le contacter lorsque la nouvelle de l’incendie a fait le tour du Québec. « Il était comme un enfant au téléphone, il pleurait. »

Il n’était pas le seul sous le choc. Le drame a touché droit au cœur tous les artistes qui ont un jour ou l’autre chanté à Petite-Vallée. C’est-à-dire une importante partie du bottin de l’Union des artistes. Ils seront une cinquantaine, à qui personne n’a dû tordre un bras, sur la scène du Centre Vidéotron pour le concert-bénéfice Chanter plus fort que le feu, dimanche soir. À défaut de pouvoir être présents, des artistes comme Isabelle Boulay, Rivard, Gilles Vigneault, Zachary Richard, Daniel Boucher et Diane Tell se joindront même à la fête par le biais de la vidéo.

« Québecor nous a contactés en disant qu’ils voulaient toutes leurs équipes à contribution. Au début, j’étais très sceptique. Mais quand on a vu l’engouement des artistes, j’ai commencé à croire qu’il y aurait un public intéressé et nous sommes rendus à 4400 billets vendus (en date de mardi). Pour moi, c’est plus que du bonbon. Écoute, on n’est pas le déluge du Saguenay, on est un feu en Gaspésie », lance Alan Côté.

Une affaire de famille

Comment expliquer un tel élan de solidarité ? Alan Côté croit qu’il s’agit d’une histoire de famille.

« Ça part de ma famille, de ma mère qui a accueilli tous ces artistes, qui les a embrassés. Tous les artistes qui m’ont écrit ou qui m’ont appelé la saluaient tous. Elle vit à côté du théâtre. On a parti le café-théâtre dans la boutique de forge de son père. Elle nous a prêté du lait, c’est elle qui prenait les téléphones pour les réservations durant les premières années. »

« C’est aussi la famille élargie de Petite-Vallée, les travailleurs, les bénévoles et les gens du village qui accueillent les artistes et les festivaliers. Ils ont un respect pour les artistes et ces derniers le sentent. Et puis, il y a 35 ans d’histoire avec le même monde. La famille a grandi avec le temps, elle a même rajeuni, mais nous sommes encore là. »

Beaucoup d’amour à gérer à Petite-Vallée
Photo courtoisie

 

L’Europe s’en mêle

L’amour de Petite-Vallée n’a pas seulement une couleur québécoise. Des artistes français ont aussi l’intention de contribuer à l’effort de relance. « L’ampleur nous surprend ».

Selon Alan Côté, une tournée européenne mettant en vedette des Français qui ont chanté à Petite-Vallée pourrait voir le jour. Déjà, l’Estival de Saint-Germain-en-Laye, un événement musical qui s’est tenu récemment en banlieue de Paris, a versé les recettes d’une vente d’œuvres d’art à l’encan aux gens de Petite-Vallée.

« Ce n’est pas une grosse somme, entre 500 et 800 $, mais c’est le symbole qui est extraordinaire. »

Aussi extraordinaire que ce festival de musique qui a su devenir un incontournable de la chanson francophone au Québec.

Même s’il est utopique de croire que tout sera prêt pour l’édition 2018 du festival, Alan Côté souhaite que la reconstruction du Théâtre de la Vieille Forge, dont le coût est estimé entre 4 et 5 millions de dollars, s’amorce le plus tôt possible.

Le spectacle-bénéfice Chanter plus fort que le feu se tiendra le 10 septembre, à 19 h, au Centre Vidéotron.


L’appel à la mobilisation des artistes en vue du concert de dimanche a donné des résultats impressionnants. Pourquoi avoir dit oui à Petite-Vallée ? Voici ce qu’avaient à partager quelques-unes des têtes d’affiche du concert.

Zachary Richard

Beaucoup d’amour à gérer à Petite-Vallée
Photo courtoisie

 

« Une des plus belles expériences de ma vie est mon passage au Festival de Chanson à Petite Vallée. J’ai été touché profondément par la chorale des jeunes chanteurs, venus de partout en Gaspésie pour partager mon répertoire. Et par la ténacité et la résilience de cette communauté du bout du monde qui refuse de disparaître dans l’ombre, mais qui se bat pour chanter haut et fort l’amour de la chanson et de la vie. Alan Côté est une force de la nature, entouré de gens passionnés comme lui par ce festival qui exprime l’essentiel du caractère gaspésien : force et douceur. Sans oublier sa femme Danielle qui dirige la chorale des jeunes, sa sœur Fanny et sa mère Denise qui ne sont jamais loin du cœur de l’action. Je suis chanceux d’avoir été accueilli, comme tant d’autres, au sein de la famille. Comme le phœnix, le Festival va se lever des cendres pour voler de plus belle. »

Lisa LeBlanc

Beaucoup d’amour à gérer à Petite-Vallée
Photo courtoisie

 

Ma première histoire d’amour avec Petite Vallée a commencé aux Rencontres qui chantent. C’était la première fois que je rencontrais Klô Pelgag, Phil Brach, Sophie Pelletier et que je passais autant de temps avec Serge Brideau. C’est là que j’ai découvert Bernard Adamus et j’avais été complètement jetée à terre. C’était extrêmement inspirant d’être dans ce cocon de création, avec autant de mentors passionnés et de créateurs, anciens et nouveaux, tous à la même place. C’est aussi à partir de ce moment là que j’ai écrit la première chanson où je me sentais que j’avais trouvé la direction où je voulais aller avec ma musique. »

Émile Bilodeau

Beaucoup d’amour à gérer à Petite-Vallée
Photo courtoisie

 

« J’ai eu la chance d’y aller deux ans de suite, dont la première fois comme chansonneur. J’ai passé plusieurs jours avec Marie-Claire Séguin, Yann Perreau, Daniel Boucher. On a été pris en charge par des artistes établis et on a fait des spectacles en première partie de Kevin Parent, Pierre Lapointe et j’en passe. Ce qui était génial avec le festival, c’est qu’on gagnait des prix sans sentir aucune compétition. »

Richard Séguin

Beaucoup d’amour à gérer à Petite-Vallée
Photo courtoisie

 

« Je ne connais aucun endroit au Québec où on accueille la chanson avec autant d’amour. La chanson, celle des mots, celle des musiques actuelles ou lointaines, celle de l’artisan, celle des villes, celle des silences, celle qui a tant à donner. Même les enfants s’approprient la musique et les mots pour cette fête de la chanson. À la fin de leur primaire et du secondaire, grâce à Petite-Vallée, ces enfants auront appris 200 chansons du répertoire québécois, des chansons qu’ils emporteront avec eux toute leur vie. Ce n’est pas par hasard si ce lieu se trouve au bout du monde, c’est ainsi que les premières nations nommaient ces terres, là où, devant nos yeux, l’immensité de la mer couvre tout l’horizon. »

Patrice Michaud

Beaucoup d’amour à gérer à Petite-Vallée
Photo courtoisie

 

« Dès que j’ai vu les images de l’incendie en me réveillant ce matin-là, j’ai texté mon ami Alan. Je ne pouvais pas le croire. J’allais me réveiller pour vrai et tout ça ne serait qu’un cauchemar. Mais le feu avait véritablement tout rasé. Petite-Vallée, c’est un peu ma maison. J’y suis né, pour ainsi dire. Musicalement et physiquement (pas très loin). À l’époque, quand une famille passait au feu, tout le monde se mobilisait pour rebâtir. Et c’est ce qu’on va faire encore aujourd’hui. »

Daniel Boucher

Beaucoup d’amour à gérer à Petite-Vallée
Photo courtoisie

 

« Il y a plusieurs festivals importants pour la suite de la chanson au Québec. Mais Petite-Vallée, c’est un peu notre poumon. En partant, aller à Petite-Vallée, c’est une décision, parce que c’est loin. Par contre, une fois rendu, tu réalises que le chemin parcouru est beaucoup moins important que le chemin que tu peux parcourir en toi-même, si tu décides de plonger. Plonger pour vrai, là. »

Ils seront présents par vidéo

  • Daniel Boucher
  • Isabelle Boulay
  • Zachary Richard
  • Michel Rivard
  • Diane Tell
  • Gilles Vigneault

Les artistes présents

  • Marie-Pierre Arthur
  • Jean-Martin Aussant
  • Guy Bélanger
  • Alexandre Béliard
  • Émile Bilodeau
  • Les sœurs Boulay
  • Phillippe Brach
  • Paule-Andrée Cassidy
  • Lou-Adriane Cassidy
  • Les Chanteurs du Village
  • Benoit Cormier
  • Louis-Jean Cormier
  • Tire le Coyote
  • Paul Daraîche
  • Daran
  • Luc De Larochellière
  • Marc Déry
  • Luce Dufault
  • Dumas
  • Marc Hervieux
  • Laurence Jalbert
  • Jorane
  • Daniel Lavoie
  • Lisa Leblanc
  • Salomé Leclerc
  • Catherine Major
  • Patrice Michaud
  • Kevin Parent
  • Mario Pelchat
  • Klo Pelgag
  • Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs
  • Yann Perreau
  • Paul Piché
  • Quatuor Quartom
  • Richard Séguin
  • Vincent Vallières
  • Florent Vollant