/news/currentevents
Navigation

Homme arrêté en lien avec la mort des ados

Il devrait bientôt être accusé de négligence criminelle

Au moment de l’accident, la voiture sport du conducteur s’était immobilisée dans la cour d’un commerce située près du drame qui a coûté la vie à deux adolescentes.
Photo d'archives Au moment de l’accident, la voiture sport du conducteur s’était immobilisée dans la cour d’un commerce située près du drame qui a coûté la vie à deux adolescentes.

Coup d'oeil sur cet article

ROUYN-NORANDA | Un homme de 20 ans a été arrêté pour avoir tué deux adolescentes de 16 ans qui marchaient sur le bord de la route le 10 août.

Camille Lacombe et Shana Rochon, deux cousines de 16 ans, marchaient tranquillement sur l’accotement de l’avenue Granada à Rouyn-Noranda en Abitibi lorsqu’une voiture a dévié de la route pour une raison inconnue.

Les deux ados ont été projetées à plusieurs mètres dans le fossé. Une d’elles est décédée sur le coup et l’autre, pendant son transfert vers un hôpital de Montréal.

Lorsqu’il a appelé les services d’urgence, l’automobiliste ignorait ce qu’il avait heurté exactement.

Shana Rochon, Décédée
Photo d'archives
Shana Rochon, Décédée

 

Deux chiens à bord

Au moment de l’accident, la police avait mentionné que ni la vitesse ni l’alcool n’étaient en cause dans la collision.

Selon nos informations, les policiers ont examiné le cellulaire de l’individu. Il y avait également deux chiens dans la voiture, mais il a été impossible mardi de savoir ce qu’on reproche exactement à l’automobiliste.

Les policiers se sont contentés de dire qu’il a été arrêté pour négligence criminelle causant la mort et conduite dangereuse causant la mort.

Il sera vraisemblablement accusé mercredi au palais de justice de Rouyn-Noranda.

Camille Lacombe, Décédée
Photo d'archives
Camille Lacombe, Décédée

 

Soulagement

La tante de Shana Rochon, Tamara Ramsey, a fait savoir mardi être soulagée de l’arrestation du conducteur.

« On veut des réponses pour pouvoir mettre un baume », a-t-elle dit.

À la suite du décès des deux cousines, plusieurs ados de l’Abitibi étaient sous le choc, d’autant plus que l’endroit où est arrivé l’accident est à quelques mètres de l’entrée d’une zone de 50 km/h, que l’accotement est large et que c’est arrivé en plein après-midi.

« Ce n’est pas un endroit dangereux pour marcher. Il faut que le conducteur ait eu une grosse distraction pour ne pas les avoir vues », avait déclaré Caroline Trottier, la belle-mère de Camille Lacombe, au lendemain de l’accident.