/finance/business
Navigation

La vente en ligne profitera à Cascades

L’entreprise est équipée pour répondre aux nouvelles tendances de consommation

cascades
Photo Caroline Lepage Le président de Cascades, Mario Plourde (à droite), explique à Dominique Anglade, ministre de l’Économie, et Bernard Lemaire comment Cascades veut profiter de la hausse des achats en ligne en fabriquant des boîtes sur mesure pour des produits ciblés. C'est le cas de leur client Cookitboutique.com.

Coup d'oeil sur cet article

DRUMMONDVILLE | Chef de file dans la fabrication de papier d’emballage, Cascades entend profiter du changement des habitudes de consommation, qui favoriseront l’achat en ligne.

Cascades se prépare à vivre la transition du marché du détail, où la vente en magasin perdra du terrain au profit de la vente en ligne.

«Les jeunes qui ont appris à consommer avec leur téléphone intelligent ou par Internet vont définitivement commander plus par le Web», évalue Mario Plourde, président de Cascades.

Pour l’entreprise, cette tendance reste marginale actuellement, mais pour un temps limité.

«Ça s’accélère rapidement. On pense que d’ici trois ans, 25 % du marché risque d’aller vers le Web. On est convaincu que ça va avoir un impact», précise-t-il.

L’achat en ligne favorise l’emballage des produits à l’unité, qui sont souvent envoyés au consommateur par la poste.

«C’est clair qu’on prévoit un accroissement de la consommation de boîtes de carton», ajoute-t-il.

À son usine de Drummondville, Cascades compte d’ailleurs une salle de découpage qui permet de concevoir des boîtes sur mesure pour répondre aux besoins spécifiques des clients.

Par exemple, Cascades fabrique des boîtes pour la compagnie Cookitboutique.com qui vend des aliments qui peuvent être commandé en ligne et livrés dans des boîtes à la destination choisie.

7 fois plus productif

Parallèlement à ce marché de niche, Cascades a investi 33 millions $ depuis trois ans pour moderniser ses équipements de son usine de Drummondville pour développer de gros tirages.

Cascades a acquis en 2015 une onduleuse, considérée comme un bijou de technologie qui réduit les pertes et améliore la qualité des produits.

«Des équipements comme ça, il n’y en a pas beaucoup dans le monde», lance M. Plourde.

Plus de la moitié des 5000 boîtes différentes produites à l’usine de Drummondville sont vouées au secteur alimentaire et des tissus pour des clients comme Agrogup, Domtar, Vachon, Barry Callebaut, etc.

En 2014, l’entreprise s’est dotée d’une presse Evol qui produit 24 000 boîtes à l’heure.

«On fait sept fois ce qu’on faisait dans cette usine-là il y a 30 ans», illustre M. Plourde.

Avec une telle productivité, Cascades peut compétitionner avec les joueurs du monde entier.

Investissements au Québec

Plus du tiers des 90 usines de Cascades sont situées au Québec. Sur des investissements de 225 millions $ par année, environ 80 millions $ sont investis au Québec pour moderniser les équipements.

«On veut protéger nos actifs au Québec», assure M. Plourde.

Leader dans son secteur, l’entreprise doit se rapprocher de ses nouveaux marchés aux États-Unis et même en Europe pour augmenter ses parts de marché.