/sports/opinion/columnists
Navigation

Trout, un joueur d’exception

Mike Trout y est pour beaucoup dans les succès des Angels.
Photo AFP Mike Trout y est pour beaucoup dans les succès des Angels.

Coup d'oeil sur cet article

Tout dépisteur rêve de découvrir un jour un diamant à l’état brut qui deviendra rapidement l’un des meilleurs joueurs dans les majeures... Car, habituellement, cela signifie un emploi à vie avec l’équipe à laquelle il l’a recommandé.

Je dis habituellement et vous verrez pourquoi plus loin.

Michael Nelson Trout a vu le jour le 7 août 1991 à Vineland, au New Jersey, et il n’a pas retenu l’attention de beaucoup de recruteurs au cours de sa carrière amateur, sauf que Greg Morhardt, un dépisteur national, a insisté pour que les Angels le se penchent sérieusement sur son cas.

Les Angels l’ont écouté et ils ont fait de Trout le 25e choix en première ronde du repêchage de juin 2009, à titre compensatoire après que les Yankees eurent embauché Mark Teixeira comme joueur autonome.

L’équipe de la Californie ne l’a jamais regretté.

Sauf que, sans fournir d’explication, les Angels ont remercié Morhardt avant le début de la saison 2015.

Record d’équipe

La carrière de Trout a pris son élan à l’école secondaire de Milville, au New Jersey, où il a hérité du sobriquet de « Météore de Milville », excellant au baseball et au basketball.

Une fois repêché, Trout a amorcé sa carrière avec le club-école des recrues en Arizona avec un rendement offensif de ,360, 1 seul circuit, 25 points produits et 13 buts volés en 39 matchs. Puis, la saison suivante, avec Cedar Rapids, il a été étiqueté comme le deuxième joueur le plus prometteur des majeures.

En 2012, après seulement quelques matchs au niveau AAA, il a fait ses débuts dans les majeures le 28 avril, et le 4 juin, il signait son premier match de quatre coups sûrs.

Il était lancé.

Il a amélioré le record des Angels et de la Ligue américaine comme recrue en marquant au moins un point dans 14 matchs de suite, et à la pause du match des étoiles, il avait volé 26 buts, égalant la marque de Jerry Remy, Il affichait 55 points produits et 80 points marqués en 81 matchs, une première depuis Joe DiMaggio en 1936.

Groupe sélect

Son palmarès regorge d’honneurs et d’exploits.

Il est un de six joueurs qui revendiquent plus d’un titre de joueur le plus utile avant d’avoir célébré son 26e anniversaire de naissance, en plus d’avoir terminé deuxième à trois occasions dans ce scrutin.

Il a mérité le titre de recrue de l’année en 2012 et il a été élu au sein de l’équipe d’étoiles six fois de suite depuis.

Il est devenu le premier joueur de l’histoire à avoir cogné 150 circuits et volé 150 buts avant d’avoir 26 ans, et il fait partie d’un groupe sélect qui réunit Alex Rodriguez, Tony Conigliaro et Mickey Mantle, qui peuvent se vanter d’avoir frappé au moins 20 circuits au cours de 6 saisons avant leur 26e anniversaire.

Blessure coûteuse

Au chapitre des longues balles, il fait aussi partie de l’élite qui en revendique au moins 190 avant d’avoir 26 ans, tout comme « A-Rod », Eddie Mathews, Jimmie Foxx, Mell Ott, Mickey Manrle, Frank Robinson, Albert Pujols et Orlando Cepeda.

Le 28 mai dernier, il a subi une fracture du pouce gauche en plongeant au deuxième coussin lors d’une tentative de vol. Il frappait pour ,337 avec 16 circuits au moment de cet accident. Il a raté 39 matchs.

En son absence, les Angels ont offert un rendement de 13-26 et semblaient sortis de la course aux séries éliminatoires.

Mais depuis son retour, la troupe de Mike Scioscia a repris du poil de la bête et elle bataille ferme pour être encore sur le terrain à partir du 2 octobre.

Et dire que Harper n’a pas encore 25 ans !

L’excellent Bryce Harper, des Nationals de Washington, est devenu le 14e joueur de l’histoire à atteindre le cap des 150 circuits avant de célébrer son 25e anniversaire de naissance, lorsqu’il a réussi son 29e de la saison le 7 août.

Eddie Mathews, des Braves de Milwaukee, domine cette liste avec 190 longues balles avant son premier quart de siècle, suivi d’Alex Rodriguez, avec 189.

Harper, qui aura 25 ans le 16 octobre, pourrait se classer au 9e rang de cette liste, juste derrière Frank Robinson, s’il terminait la saison avec 43 circuits pour un total de 164, soit un de moins que l’ancien gérant des Expos.

Mike Trout a frappé 168 longues balles avant son 25e anniversaire.

Location de chandails

Vous souhaitez porter le chandail de votre joueur favori, mais son achat dépasse votre budget ?

Et si on vous offrait la possibilité de le louer ?

C’est exactement ce que la compagnie Rep The Squad vient d’inaugurer en vous donnant l’occasion de porter un nouveau chandail chaque semaine si le cœur vous en dit.

Pour un abonnement hebdomadaire (19,95 $ pour un adulte et de 16,95 $ pour un enfant), vous pouvez maintenant le faire et rester fidè­le à votre idole, même si elle change

souvent d’équipe au cours de sa carrière.

Si le chandail a été sali au moment du retour, le nettoyage sera aux frais de la compagnie.

Beau geste des Cubs

Les Cubs ont posé un très beau geste alors qu’ils ont offert une bague soulignant la conquête de la série mondiale à leur ancien gérant Rich Renteria qui, aujourd’hui, dirige les White Sox de Chicago.

Cette décision a été prise afin de souligner sa contribution à la formation de l’équipe qui a été remise entre les mains de Joe Maddon.

Renteria était à la tête des Cubs en 2014, mais il a été remercié pour ses services quand les Cubs ont appris que Maddon, alors avec les Rays de Tampa, était disponible pour lui succéder.

Renteria a déclaré que ce geste reflète la grande classe des Cubs.

Trois vols dans une manche

Wil Myers, des Padres de San Diego, a réussi un exploit peu commun, le 16 août, dans un match contre les Phillies de Philadelphie.

Il a amorcé la quatrième avec un simple aux dépens de Nick Pivetta. Puis, il a volé le 2e but, le 3e coussin et le marbre, ce dernier larcin réussi dans l’exécution d’un double vol.

Myers est ainsi devenu le premier joueur à réussir trois vols de buts dans une même manche depuis que Dee Gordon avait accompli cet exploit en 2011 alors qu’il endossait l’uniforme des Dodgers de Los Angeles.