/world/usa
Navigation

Un policier n’arrêtait que des femmes pour les inviter à sortir et avoir leur numéro de téléphone

Coup d'oeil sur cet article

Marquice Prather, un policier de 38 ans du New Jersey, a perdu son emploi puisqu’il arrêtait illégalement des femmes afin de les inviter à sortir.

Lundi, Prather a plaidé coupable à des accusations d’invasion à la vie privée et de falsification de documents et ne pourra maintenant plus travailler pour l’État du New Jersey.

Selon NJ.com, le policier a été suspendu sans salaire en décembre dernier, quand ses supérieurs se sont aperçus qu’il arrêtait illégalement des femmes dont l'âge va de 18 à 42 ans qui conduisaient sur l’autoroute.

Pendant ces arrestations, Prather insistait pour que les femmes acceptent de passer une soirée avec lui, ou encore qu’elles lui remettent leur numéro de téléphone.

À certaines occasions, l’ancien policier aurait même saisi le téléphone de certaines femmes, et aurait envoyé à son ami, par message texte, des photos intimes qu’il trouvait dans l’appareil.

Toujours selon NJ.com, Marquice Prather avait comme stratagème d’éteindre le micro fixé sur les uniformes des policiers du New Jersey afin que ses patrons ne puissent pas s’apercevoir de ses méfaits.

De plus, il modifiait ses constats d’infractions pour que personne ne remarque qu’il n’arrêtait que des femmes.

Prather sera de retour en cour en décembre prochain.