/news/health
Navigation

Le gouvernement rend la naloxone gratuite pour tous

Gaétan Barrette
Photo Simon Clark Gaétan Barrette

Coup d'oeil sur cet article

VAL-D’OR | Le gouvernement de Philippe Couillard rendra la naloxone gratuite pour tous les citoyens afin de lutter contre l’augmentation des surdoses de fentanyl qui sévit actuellement au Québec.

La naloxone est un antidote utilisé depuis très longtemps contre les surdoses d’opioïde, dont le fentanyl qui commence à faire des ravages au Québec.

Pharmacie

« Si une personne croit que quelqu’un de son entourage est à risque de faire une surdose, il pourra aller à sa pharmacie se procurer une dose gratuitement », a annoncé hier le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Les policiers et ambulanciers pourront également intervenir en cas de surdose, puisque la rapidité avec laquelle l’antidote est injecté est importante. Selon la ministre de la Santé publique, Lucie Charlebois, plus de 90 % des ambulanciers au Québec ont également été formés pour intervenir auprès des toxicomanes en surdose de fentanyl.

Sous surveillance

En plus des surdoses provenant de la vente de fentanyl au marché noir, le ministre Barrette remarque une augmentation des surdoses provenant de prescriptions légales d’opioïdes par des médecins.

Québec lancera donc une enquête épidémiologique afin de mieux connaître la situation et encadrer les médecins.

Les opioïdes sont des médicaments contre la douleur et certains patients peuvent en devenir accros.

« Ma génération de médecins a été élevée à prescrire ces médicaments-là contre la douleur. Ce que l’on souhaite, c’est que les médecins changent leurs habitudes médicales. Prescrire moins fréquemment les opiacés et en moins grande quantité, ce qui oblige un meilleur suivi auprès des patients », a dit M. Barrette.

Interrogée à savoir combien allait coûter l’accès gratuit à la naloxone, Lucie Charlebois a dit : « Ça se calcule en épargne de vies. »