/news/currentevents
Navigation

Ils auraient répondu à l’appel du djihad

Le procès d’un couple de Montréalais accusé de terrorisme a débuté mercredi

El Mahdi Jamali (à gauche) et Sabrine Djermane sont accusés de terrorisme.
Illustration AGENCE QMI, DELF BERG El Mahdi Jamali (à gauche) et Sabrine Djermane sont accusés de terrorisme.

Coup d'oeil sur cet article

Une recette de bombe élaborée par Al-Qaïda a été trouvée chez le jeune couple montréalais accusé de terrorisme, qui aurait ainsi répondu à l’appel du djihad de l’État Islamique, a affirmé la Couronne au début du procès.

« Dans une vidéo de propagande, un Canadien enjoint aux moudjahidines de soit faire leurs valises, soit préparer des explosifs ; d’acheter un billet d’avion ou d’aiguiser ses couteaux... [les accusés] ont répondu à cet appel », a lancé Me Lyne Décarie de la Couronne fédérale, mercredi, au palais de justice de Montréal.

Au cours de ce procès prévu pour 10 semaines, la procureure compte prouver au jury que Sabrine Djermane et El Mahdi Jamali doivent être reconnus coupables de terrorisme.

Recette de bombe

Les deux jeunes de 21 et 20 ans sont accusés d’avoir tenté de quitter le pays dans le but de commettre un acte de terrorisme à l’étranger, d’avoir possédé illégalement une substance explosive, d’avoir facilité un acte terroriste et enfin d’avoir commis des gestes au profit d’une organisation terroriste.

Dans sa déclaration d’ouverture, Lyne Décarie a expliqué que l’enquête a débuté le 10 avril 2015, lorsqu’une personne a contacté la Gendarmerie Royale du Canada pour signaler le comportement des deux jeunes.

La veille, le couple aurait effectué une réservation de billets d’avion afin de quitter le pays, trois semaines plus tard.

Rapidement, les enquêteurs ont rencontré les suspects et leurs proches, en plus de procéder à des perquisitions chez le jeune homme, ainsi qu’à l’appartement que le couple venait de louer.

C’est là qu’ils auraient trouvé la recette pour fabriquer une bombe. Selon la Couronne fédérale, il s’agit de la même recette diffusée par le groupe terroriste Al-Qaïda, mais écrite à la main par Jamali.

Un expert devrait venir témoigner à propos de cette recette, a assuré la Couronne fédérale aux jurés.

Les policiers ont aussi trouvé dans cet appartement certains ingrédients pour fabriquer une bombe, avec un reçu confirmant que Jamali avait effectué les achats, selon la preuve que présentera Lyne Décarie durant le procès. Parmi ces ingrédients figurent des lumières de Noël et du papier sablé.

La procureure fédérale a également expliqué que les policiers ont saisi du matériel informatique, que des experts viendront présenter au jury dans les prochaines semaines.

Billets réservés

Des réservations de billets d’avion ont également été trouvées, de même que des demandes de passeport.

Enfin, un expert conclura la preuve de la poursuite en expliquant au jury l’idéologie du groupe État islamique ainsi que leurs méthodes de communication.

« À la toute fin, l’histoire sera très claire », a conclu Lyne Décarie.

Le procès présidé par le juge Marc David se poursuit jeudi. Djermane est défendue par Me Charles Benmouyal, tandis que Jamali est représenté par Me Tiago Murias.