/sacchips/lesacdechicks
Navigation

Un Viking enterré avec honneur était en fait... une femme

Le test d’ADN ne ment pas!

Vue d'artiste, car il n'y aucune photo dans la banque d'images qui témoigne à quel point une chef guerrière viking, c'est féroce.
matiasdelcarmine - stock.adobe.com Vue d'artiste, car il n'y aucune photo dans la banque d'images qui témoigne à quel point une chef guerrière viking, c'est féroce.

Coup d'oeil sur cet article

Dans les années 1880, des archéologues ont découvert le tombeau d’un guerrier qui avait été enterré il y a plus de 1000 ans dans la ville viking de Birka, en Suède. Durant tout ce temps, on pensait que ce guerrier était un homme, car ce sont les hommes qui sont des guerriers de haut niveau, point à la ligne. Mais ce n’était pas le cas.

Ce Viking, enterré avec une épée, une hache, une lance, des flèches, un couteau, un bouclier et deux chevaux (!), est en fait une femme. Eh oui, une femme.

 

Dans une étude publiée dans le American Journal of Physical Anthropology, une équipe d’archéologues de l’Université de Stockholm explique l’analyse qui les a menés à ce résultat.

On y apprend que le sexe de cet individu était contesté depuis les années 1970, lorsqu’une analyse des os avait révélé qu’il s’agissait d’une femme. Mais bon, hein, on sait bien, une femme ne peut pas se battre (ce serait pas beau), donc au lieu d’accepter ces résultats et de passer à autre chose (genre, comprendre comment les normes patriarcales, qui sont généralement arbitraires, construisent des généralisations qui invalident l’expérience et la réalité d’une tonne d’individus – hommes et femmes [et autres!] y compris), la chicane a pogné.

Cette chicane vient d’être réglée. Il manque à l’ADN d’une canine et d’un os de bras le chromosome Y et l'on y trouve deux chromosomes X. Ça ne ment pas.

Cette Viking avait un peu plus d’une trentaine d’années au moment de son décès. Elle mesurait 5 pieds 6 pouces, ce qui est assez grand pour l’époque. Elle a été enterrée avec un genre de jeu d’échecs sur les genoux, qui était vraisemblablement une manière de planifier des combats et des stratégies de guerre. Pour les archéologues, ceci indique qu’elle était une chef militaire puissante qui prévoyait et menait les batailles, en plus d'y participer.

 

Il y a plus de 3000 tombeaux vikings dans ce cimetière de Birka, et plusieurs n’ont pas encore été analysés. À la lumière de cette découverte, il serait sage que les chercheurs ne tombent pas une deuxième fois dans les préconceptions de genre de notre époque et ne plaquent pas l’ordre social d’aujourd’hui à l’ancien temps.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire ce compte-rendu du Smithsonian.