/finance/pme
Navigation

Usine de 31 M$ à Saint-Eustache

L’entreprise AP&C fabriquera jusqu’à 1250 tonnes de poudres métalliques

Alain Dupont
Photo courtoisie Le président et chef de la direction d’AP&C, Alain Dupont, fait savoir que l’entreprise aura besoin de main-d’œuvre.

Coup d'oeil sur cet article

Productrice de poudres métalliques pour l’impression manufacturière en 3D, Advanced Powders & Coatings (AP&C) inaugurait mardi sa deuxième usine, installée dans le parc industriel de Saint-Eustache. L’investissement de 31 M$ lui fournit tous les atouts pour hisser AP&C au rang des plus grands producteurs mondiaux dans son domaine.

Cette addition à l’usine de Boisbriand, inaugurée en présence des dirigeants de l’entreprise ainsi que de plusieurs personnalités politiques québécoises et locales, générera la création de 106 nouveaux emplois, principalement dans le domaine de l’ingénierie des matériaux.

« Nous aurons besoin d’ingénieurs, de scientifiques dans nos laboratoires, de techniciens et de professionnels en manutention pour compléter nos équipes », a ajouté en entrevue son président et chef de la direction, Alain Dupont.

AP&C est une filiale de la société suédoise Arcam AB, une compagnie de GE Additive, mais la technologie est une invention québécoise développée, il y a une quinzaine d’années, avec le soutien de centres de recherche et d’universités québécoises, a précisé le PDG.

Applications de métallurgie

AP&C se spécialise en fabrication de poudres métalliques de titane de haute pureté, utilisées pour des applications de métallurgie diverses : outre la fabrication additive (impression en 3 D), elles servent au moulage par injection, au pressage isostatique et à la fabrication de revêtements.

« Avec cette deuxième usine, nous aurons dorénavant une capacité de production totale de 750 tonnes, et éventuellement de 1250 tonnes à pleine capacité, de quoi être prêt à répondre à la demande accrue de l’industrie de la fabrication additive en termes de qualité, de capacité et de main-d’œuvre qualifiée », a poursuivi M. Dupont.

L’entreprise dessert principalement les marchés de l’aérospatiale et du biomédical, et distribue ses produits dans une vingtaine de pays à travers le monde, de l’Europe à l’Asie, en passant par l’Australie et les États-Unis. Une entente de confidentialité ne lui permet pas, toutefois, de dire si l’entreprise fait des affaires avec la C Series de Bombardier.

Des contributions

Dans le cadre de son projet d’expansion, AP&C a bénéficié de l’accompagnement, des conseils et de la contribution financière de l’Agence de développement économique du Canada, de Montréal International, d’Investissement Québec et du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec.

Avec cet ajout, AP&C comptera près de 200 employés à ses deux installations de Boisbriand et Saint-Eustache à la fin de l’année 2017.