/opinion/columnists
Navigation

La république des vaches sacrées

Coup d'oeil sur cet article

Avec la légalisation de la fumée bleue qui va bientôt flotter un peu partout au Québec et ailleurs, la république autarcique de Kahnawake se braque déjà pour dire : « No way ! »

Ce n’est pas sans raison que le drapeau des Warriors flotte un peu partout sur certaines réserves que je visite au Québec, même chez des nations qui étaient cruellement maltraitées par les Iroquois il y a quelques siècles. Les Mohawks ont du culot. Ils font à leur tête. Pour nos élus, ils sont aussi intouchables qu’une vache en Inde.

Pour avoir reçu des balles de fusil, des menaces de mort et des excréments par la poste de la part de Mohawks fâchés, je sais que ce ne sont pas des enfants de chœur.

Pot sans taxe

Selon La Presse, autant les réserves d’Akwasasne que de Kahnawake refusent de reconnaître la légalisation de la marijuana qui devrait avoir lieu le 1er juillet 2018 (pour faire une formidable fête du Canada à Justin Trudeau).

En gros, les chefs disent : nous ferons ce que nos populations veulent, y compris continuer de l’interdire. Mais je suis sceptique ... Pourquoi se priver d’un produit vedette ? Prédiction facile : bientôt la cabane à cigarettes élargira son offre de produits hors taxe pour satisfaire les « poteux », et ce, quel que soit leur âge !

De petits États

Cette communauté me fait penser à la poupée qui dit toujours non et qui, du haut de sa chaise, finit toujours par gagner en poussant des cris. Là où ni la loi sur le tabac, ni la loi 101 ne s’appliquent, le petit gouvernement du Québec s’incline... parce que nous pourrions être accusés de « souffler sur les braises de l’intolérance », n’est-ce pas M. Couillard ?

Quant à Justin Trudeau, s’il pense pouvoir toucher à la « Loi sur les Indiens », il risque d’avoir de grosses surprises... parce que les républiques des Mohawks, ces micro-États, vont défendre âprement leurs prérogatives... j’allais dire : leur souveraineté.