/world/usa
Navigation

Un partisan des Lions de Detroit se fait retirer ses billets de saison après des remarques racistes sur Snapchat

Coup d'oeil sur cet article

David Doptis y avait traité deux spectateurs afro-américains d’«ignorant n*****» (nè**** ignorants) après que ceux aient refusé de se lever pour l’interprétation de l’hymne national américain.

Le Mail Online rapporte que Doptis assistait à la rencontre de dimanche dernier entre les Lions de Detroit et les Cardinals de l’Arizona au Ford Field, lorsqu’il a été offusqué du fait qu’un couple d’Afro-américains ne prenne pas la peine de se lever lors de l’interprétation du Star Spagled Banner.

Rappelons, avant d’aller plus loin, que de nombreux joueurs de football afro-américains (et même blancs) ne se lèvent pas et posent plutôt un genou par terre lorsque retentit l’hymne patriotique avant les parties.

Ce geste, popularisé au début de la saison 2016 par le quart-arrière Colin Kaepernick, se veut une action de protestation contre le traitement inégal et les injustices dont sont toujours victimes, aux États-Unis, les personnes racisées, particulièrement les Afro-américains.

Action controversée

Évidemment, tous ne voient pas du même oeil un tel geste. Si certains le considèrent comme une belle manière d’exercer sa liberté d’expression si chère au peuple américain, d’autres y voient plutôt un affront au drapeau et à tous ceux qui sont morts pour défendre leur patrie lors de guerres ou d’opérations militaires.

Monsieur Doptis fait vraisemblablement partie de la deuxième catégorie.

Mécontent de voir deux de ses compatriotes afro-américains manifester pacifiquement, il les a pris en photo, avant de publier un message FB qui se lisait comme suit:

«You wana sit down during the national anthem? You dont like our country then get tge f**** outttt» [SIC]

(Traduction libre: Vous voulez vous asseoir pendant l’hymne national? Vous n’aimez pas notre pays? Alors cr***** votre camp»)

Facebook

Il aurait ensuite fait une capture d’écran de sa publication pour la repartager sur Snapchat, en y ajoutant la mention «ignorant n*****» (nè**** ignorants).

Réaction sans pitié

Mise au courant de l’histoire, l’organisation des Lions de Detroit n’a pas tardé à réagir.

Elle a mené une courte enquête et en est venue à la conclusion qu’il fallait révoquer les billets de saison de l’homme pris en défaut de commentaires racistes.

«A core component of our guest conduct policy is the expectation that all fans are respectful and considerate to each other regardless of their personal beliefs or differences» a-t-elle publié par voie de communiqué.

(Traduction libre: Un aspect-clé de notre code de conduite à l’intention des spectateurs est le respect et la considération les uns pour les autres dont ceux-ci doivent faire part, et ce, sans égard aux croyances et aux différences personnelles.)

La femme lésée dans cette affaire, Stacey Graham, s’est quant à elle dite déconcertée de voir que quelqu’un ait pu faire une telle affirmation sous une photo d’elle.