/weekend
Navigation

Femmes de cœur, femmes de jazz

Femmes de cœur, femmes de jazz
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Nous l’avions écrit. La rentrée jazz 2017 sera sous le signe des nouveautés et de plusieurs surprises. En plus de la multitude de concerts qui vont jalonner l’automne, les femmes de jazz seront bien présentes. Pour donner un coup de pouce à ces jeunes talents qui font battre le cœur de Montréal et séduisent aussi à l’étranger, partons à la découverte de la pianiste Emie R Roussel et de la saxophoniste Annie Dominique.

À trente ans et des poussières, la pianiste Emie R Roussel, peut être fière du chemin parcouru. Depuis ses timides débuts avec son trio impeccablement soudé, elle livre un jazz poétique aux accents bien d’ici, toujours gorgé de swing. Jamais spectaculaires, mais toujours finement tissées, ses compositions séduisent les programmateurs de tous les festivals, y compris en Australie ! Avec ­Intersections, elle conserve toujours son trio, mais y ajoute des invités. Pour faire entendre des idées nouvelles, d’où le titre du disque, nous retrouvons le contrebassiste Norman Lachapelle, le trompettiste canadien néo- zélandais Alex French et la chanteuse Guadeloupéenne Malika Tirolien. Comme toujours, et après plusieurs écoutes, nous sommes tombés sous le charme. Plus que du jazz haut de gamme, c’est un disque mûri qui démontre à quel point, la patience et le travail bien fait peuvent devenir « payants ». Que vous aimiez la note bleue ou non, il est difficile de résister à 3e vague, De Tadoussac à Auckland ou Tout le monde ensemble.

Femmes de cœur, femmes de jazz
Photo courtoisie

Annie Dominique

Comme bien d’autres musiciens, la saxophoniste ténor Anne Dominique travaille sur mille et un projets. De son quartette à certains grands orchestres, elle cultive le sens de l’écriture musicale. Avec une pochette toute fleurie, elle nous invite à la détente, Rue Langevin. ­Entourée d’une solide équipe, dont le joueur de trombone Jean-Nicholas Trottier et le pianiste Johanthan Cayer, la saxophoniste nous raconte des histoires, probablement au gré de ses promenades. Tel un jeune roman qui fleure bon le voyage, elle déploie habilement son style à travers 9 compostions personnelles.

 

In The Spirit of Scott Lafaro

Femmes de cœur, femmes de jazz
Photo courtoisie

★★★★★

Frédéric Alarie - Indépendant

Trop tôt disparu – à l’âge de 27 ans – dans un accident d’automobile, le contrebassiste Scott Lafaro reste un modèle du genre pour nombre de contrebassistes. Dans cet esprit, le contrebassiste montréalais Frédéric Alarie offre un hommage des plus somptueux. Pour que ce coup de chapeau soit à la hauteur, l’instrumentiste utilise sa contrebasse personnelle et celle du jeune maître, en tandem. Plus qu’un exploit, c’est une nouveauté, finement ciselée et gorgée de standards. Avec l’automne qui approche, vos soirées seront encore plus douces.

 

3 concerts à surveiller

16 septembre 20 h 30

Au Upstairs
Jean-Michel Pilc, pianiste
Remi-Jean Leblanc, ­contrebassiste
Jim Doxas, batteur

21 septembre 19 h 30

À l’Astral
Orchestre National de jazz de Montréal
Sous la direction de John Korsud
Artistes invités
René Lussier, guitariste
Marianne Trudel, pianiste
Lisanne Tremblay, violoniste

22 septembre 20 h 30

Au Upstairs
Sam Kirmayer, guitariste
Dave Lang, batteur
Et comme invité
Don Patterson, organiste