/news/currentevents
Navigation

La famille d’Yvon Lacasse espère le retrouver vivant

Des dizaines de personnes ont participé à des opérations à Lachute hier afin de retrouver Yvon Lacasse, âgé de 71 ans (en mortaise), disparu depuis jeudi.
Photo Agence QMI, MATHIEU WAGNER Des dizaines de personnes ont participé à des opérations à Lachute hier afin de retrouver Yvon Lacasse, âgé de 71 ans (en mortaise), disparu depuis jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

Les membres de la famille d’Yvon Lacasse ont toujours espoir de retrouver l’homme de 71 ans en vie, tandis que d’intenses recherches ont été entreprises par les autorités dans le secteur de Lachute.

«Il est mieux de ne pas mourir avant de nous avoir dit où se trouve mon frère», lance avec colère Lucille Lacasse, la sœur du disparu, réagissant à la tentative de suicide qu’aurait faite Ugo Fredette en prison.

Yvon Lacasse
Photo courtoisie
Yvon Lacasse

L’homme de 41 ans, soupçonné de l’enlèvement de son enfant de 6 ans, a utilisé le Honda CR-V gris foncé 2006 conduit par le septuagénaire durant une partie de sa cavale de 1500 kilomètres qui s’est terminée vendredi à Renfrew, en Ontario.

«Il est vivant»

Les proches d’Yvon Lacasse se disent «très inquiets».

«Moi, je suis certain qu’il est vivant, quelque part, et qu’il attend qu’on le retrouve», dit avec émotion sa sœur Lucille.

Elle décrit son frère comme «une personne formidable, aimée de tous, très positive et en santé».

«Il a dû tenter de raisonner Fredette, il a dû lui parler pour qu’il arrête sa folie», assure-t-elle.

Cartes de crédit

Lucille Lacasse dit toutefois n’avoir aucune idée de ce qui a pu arriver.

«Ça serait son genre d’avoir voulu l’aider, si, par exemple, il semblait en difficulté», croit-elle.

«Tout ce qu’on sait, c’est que l’autre monsieur a utilisé ses cartes de crédit. C’est comme ça que la police l’aurait retracé», a affirmé de son côté à

TVA Nouvelles Lise Ménard, une autre sœur de M. Lacasse.

«On ne sait pas ce qu’il a fait avec. Il a utilisé son auto, mais on ne sait pas où il l’a mis, où il l’a jeté. L’a-t-il maltraité ?» ajoute-t-elle.

La Sûreté du Québec demande l’aide du public pour élucider la disparition.

«Nous faisons les recherches dans les environs de la halte routière parce qu’on a retrouvé le pick-up [d’Ugo Fredette] ici, indique le sergent Claude Denis, porte-parole à la SQ. Le périmètre pourrait s’élargir.»

Hier, un hélicoptère de la SQ a survolé les environs de la halte routière de Lachute. Un maître-chien a également été envoyé sur place. Une battue a été organisée et des centaines de personnes y ont pris part.

Les recherches ont été suspendues hier vers 20 h et devraient reprendre ce matin.

« Il y a des gens qui ne connaissaient même pas Yvon et qui viennent aider. C’est formidable d’avoir l’appui de la population dans cette épreuve, même si c’est très difficile », avoue Lucille Lacasse.

Il a été impossible de savoir si Ugo Fredette avait collaboré avec les enquêteurs pour permettre de retrouver Yvon Lacasse.