/news/green
Navigation

Réduire la force des ouragans

Malgré leurs effets dévastateurs, ces tempêtes permettent d’équilibrer le niveau des températures

Coup d'oeil sur cet article

Les ouragans jouent un rôle positif pour la planète et même les plus dévastateurs d’entre eux, comme Irma, pourraient à l’avenir devenir de phénoménales sources d’énergie propre.

Régulateurs thermiques

Photo AFP

Les ouragans sont un mal nécessaire qui permet d’équilibrer la température globale de la planète. De 80 à 85 % d’entre eux captent le surplus de chaleur en zone équatoriale pour le transporter vers les pôles à mesure qu’ils prennent de l’altitude, indique Environnement Canada. Sans eux, il ferait donc beaucoup plus chaud sous les tropiques et beaucoup plus froid près des pôles. Ces phénomènes transportent aussi de l’humidité dans des secteurs du globe qui, sans cela, seraient désertiques.

Chargeurs de milieux humides

Photo courtoisie Gilles Proulx

Dans le golfe du Mexique, les ouragans rechargent de manière spectaculaire les milieux humides de sédiments qu’ils transportent sur des centaines, voire des milliers de kilomètres. L’ouragan Katrina a ainsi dopé la biodiversité du bayou louisianais puisque les sédiments sont chargés de nutriments, d’après une étude de la Louisiana State University. Paradoxalement, cette recharge sédimentaire fournie par Katrina a permis aux marais de la Louisiane de mieux protéger la côte de l’impact des ouragans subséquents.

Sources d’énergie

Photo courtoisie Challenergy

L’ouragan Irma était si puissant qu’il a battu le record détenu par le typhon Haiyan, qui avait dévasté les Philippines en 2013. Des scientifiques japonais ont mis au point la toute première turbine à l’épreuve des typhons pour transformer l’énergie de ces monstres en électricité. Un seul typhon pourrait générer assez d’énergie pour répondre à la demande en électricité du Japon pendant 50 ans. De plus, l’installation de telles turbines le long des côtes réduirait la force des vents. Elles protégeraient donc les zones urbaines, d’après une étude de l’Université de Stanford.

Et si on pouvait les mater ?

Photo courtoisie Greenpeace

Un inventeur britannique soutenu par Bill Gates a mis au point une technologie qui permet de réduire la force des ouragans en les privant de leur carburant : la chaleur. Avec son Salter Sink, Stephen Salter, de l’Université d’Édimbourg, fait remonter l’eau froide des profondeurs de l’océan vers la surface et repousse l’eau chaude vers le fond. Il s’agit en fait d’une gigantesque pompe circulaire actionnée par les vagues. L’idée a été présentée devant le département américain de la sécurité intérieure en 2007. Depuis, elle fait l’objet de recherches au sein d’Intellectual Ventures, une entreprise de Seattle.