/news/politics
Navigation

Festivals et grands événements: le fédéral ne participe pas suffisamment, selon Québec

Le ministre de la Culture, Luc Fortin, invite la ministre du Patrimoine canadien «à soutenir de façon plus substantielle ces porte-étendard de notre culture».
Photo d'archives DIDIER DEBUSSCHERE Le ministre de la Culture, Luc Fortin, invite la ministre du Patrimoine canadien «à soutenir de façon plus substantielle ces porte-étendard de notre culture».

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Le gouvernement Couillard croit que le fédéral n’en fait pas suffisamment pour financer les festivals et événements majeurs du Québec, a appris l’Agence QMI.

Dans une correspondance datée de mars dernier, obtenue grâce à la loi d’accès à l’information, le ministre de la Culture, Luc Fortin, invite la ministre du Patrimoine canadien «à soutenir de façon plus substantielle ces porte-étendard de notre culture».

Le ministre Fortin dit ainsi «appuyer les démarches» de Festivals et événements majeurs du Canada (FEEM) et du Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI) qui veulent obtenir «un engagement plus important de la part du gouvernement fédéral pour le financement des festivals et événements majeurs».

Pas d’engagement fédéral

Si le sujet a fait l’objet de discussions en août dernier entre les ministres Luc Fortin et Mélanie Joly, le fédéral n’a toujours pas promis le moindre sou supplémentaire.

«Une discussion a bel et bien eu lieu [lors de la Conférence fédérale-provinciale-territoriale des ministres responsables de la culture et du patrimoine]. Il n'y a pas eu d'engagement, mais nous poursuivons notre collaboration», a indiqué le bureau du ministre Fortin, par courriel, mardi.

Le 5 septembre dernier, lors du forum national de consultation sur le projet de politique québécoise de la culture, le RÉMI a d’ailleurs réitéré son souhait de voir le fédéral investir davantage dans les festivals et grands événements.

«On aimerait que le gouvernement fédéral fasse davantage sa part pour financer notre industrie», a indiqué le président-directeur général du RÉMI, Martin Roy.

«Est-ce que le gouvernement du Québec a aussi des exigences quant à l’intervention du fédéral en culture?» a-t-il aussi demandé, sans obtenir de réponse du ministre à cet égard.

Le ministère du Tourisme du Québec a annoncé, en janvier dernier, un investissement de 110 millions $ sur cinq ans en soutien financier aux festivals et aux événements.