/24m/city
Navigation

30 degrés Celsius, partout dans le métro!

 train AZUR Métro
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Malgré la meilleure ventilation des trains Azur, il fait environ 30 degrés Celsius dans des wagons du métro de Montréal en cette période de l’année où le soleil est omniprésent.

Le «24 Heures» a testé la température à l’intérieur du métro de Montréal. Munie d’un thermomètre, l’équipe du quotidien gratuit a parcouru les différentes lignes de métro pour mesurer jusqu’où le mercure pouvait grimper.

Qu’il s’agisse d’un nouveau train Azur, d’un MR-73 ou d'un MR-63 (les plus vieux wagons de la flotte), la température est sensiblement la même, peu importe la ligne. À quelques décimales près, la température tend vers les 30 degrés Celcius alors qu'Environnement Canada enregistrait un maximum de 27 °C lors de la journée du test.

«Tant que ça!», s’est exclamé un usager, Carl Chouinard, qui utilise fréquemment le métro de Montréal. «Quand il fait vraiment chaud, ça m’incommode», a-t-il ajouté.

C’est sans compter la quantité d’usagers qui peuvent s’entasser les uns contre les autres en pleine heure de pointe. «Quand il y a trop de monde, c’est vraiment trop chaud. C’est un peu dérangeant, voire pénible», a souligné de son côté Justin Muthaih.

Même température ressentie différemment

«On n’a pas de chauffage ni de climatisation. On travaille avec le milieu», a expliqué Isabelle Tremblay, porte-parole de la Société de transport de Montréal (STM), en signifiant tout de même que des systèmes de ventilation sont en place pour accommoder la clientèle. Ces systèmes, à air forcé, permettent une circulation plus fluide. «L’effet de rafraîchissement est [ainsi] créé par le mouvement de l’air», a-t-elle précisé.

«Dans les nouveaux trains, c’est mieux! Ça paraît qu’il y a une différence de circulation d’air», a souligné Serge Fortin, un usager qui dit «s’organiser» pour ne pas trop souffrir de la chaleur en s’habillant plus légèrement et en ayant une bouteille d’eau avec lui.

M. Fortin n’a pas tort. Une plus grande quantité d’air circule bel et bien dans les voitures Azur, puisque les wagons communiquent entre eux. La masse d’air se déplace d’un bout à l’autre des trains Azur, contrairement aux véhicules MR où l’air stagne dans un seul wagon, d’où l’impression de courant d’air plus frais.

Pas problématique

Même si certaines personnes peuvent trouver cette chaleur étouffante, elle ne présente aucun risque pour la santé.

«Quelqu’un qui prend le métro et qui y sera pendant une vingtaine de minutes, 1 h 30 au maximum, et qui sort [à l’extérieur par la suite] ne devrait pas voir d’impacts sur la santé», a dit David Kaiser, médecin-conseil en santé publique pour la Direction régionale de santé publique de Montréal (DSP).

Afin d’être moins incommodé par la chaleur, que ce soit dans les transports publics, à l’extérieur ou même à la maison, la DSP conseille notamment de boire de l’eau et de porter des vêtements légers. On suggère également de limiter sa consommation d’alcool et de réduire ses efforts physiques en périodes de canicule.