/news/transports
Navigation

Autoroute 19 : des groupes environnementalistes exigent un boulevard urbain

Autoroute 19 : des groupes environnementalistes exigent un boulevard urbain
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Une coalition se mobilisait jeudi pour exiger l’implantation d’un boulevard urbain plutôt que le prolongement de l’autoroute 19, entre les autoroutes 440 et 640, à Laval et sur la couronne nord.

«La sécurité de nos enfants, de nos aînés et notre qualité de vie ne doivent pas être sacrifiées pour répondre aux besoins de mobilité à court terme des gens de la banlieue», a indiqué Raphaëlle Dancette du comité Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville et co-porte-parole pour la Coalition.

Selon le regroupement, le prolongement de l’autoroute ne fera que repousser le problème de la congestion routière à 2030, au coût de plus de 600 millions $.

«Ce qu’on demande, c’est une solution viable pour tous, soit un boulevard urbain et le déploiement concomitant des transports collectifs et actifs dans cet axe», a ajouté Mme Dancette.

«Les infrastructures autoroutières ne sont pas une solution durable aux problèmes de congestion, car elles incitent à l’utilisation de l’automobile et aggravent la dépendance aux énergies fossiles», a indiqué Karel Mayrand, directeur de la Fondation Suzuki.

Le ministre des Transports, Laurent Lessard, a dit mardi à l’Assemblée nationale que Québec «travaille sur différents scénarios, dont le prolongement [de l’autoroute 19]», mais que l’implantation d’un boulevard urbain n’est pas exclue.