/24m/city
Navigation

Un curieux asphaltage de rue à Hochelaga

Un curieux asphaltage de rue à Hochelaga
Photo Courtoisie / Twitter

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Si une vingtaine de rues de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve semblent avoir été réparées de façon expéditive, c’est bel et bien voulu ainsi, assure l’arrondissement.

Une nouvelle photo est apparue sur les réseaux sociaux, mercredi soir, montrant une couche d’asphalte qui semble incomplète sur une rue de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. L’asphalte ne couvre pas la totalité de la surface de la rue et semble avoir contourné les voitures stationnées en bordure de rue.

Si cela peut sembler curieux, l’arrondissement assure que c’est voulu de le faire de la sorte et que cette situation se retrouve sur une vingtaine de rues de l’arrondissement.

«C’est une mesure intermédiaire palliative, afin de redonner une surface de rue digne de ce nom en attendant de refaire toute la rue au complet», a expliqué le maire de l’arrondissement, Réal Ménard.

Économie de coûts

L’arrondissement compte refaire la surface de la rue d’ici trois ou quatre ans. En attendant, le maire veut éviter aux automobilistes de rouler sur des nids-de-poule tout en économisant sur les coûts.

«On donne volontairement un espacement de 1,5 m de distance avec le trottoir des deux côtés de la rue pour ne pas mettre de l’asphalte sur le puisard le long du trottoir, a indiqué Marc Dussault, directeur remplaçant pour les travaux publics d’Hochelaga-Maisonneuve. Si on le faisait, on devrait refaire le puisard. C’est trois-quatre jours de travail de plus et plus de coûts.»

Un curieux asphaltage de rue à Hochelaga
Laurence Houde-Roy

L’arrondissement explique avoir un budget de 500 000 $ pour refaire une vingtaine de rues de cette manière, soit le quart du prix s’il avait mis de l’asphalte sur toute la surface de la rue.

Plus durable

Le maire a expliqué que s’ils avaient refait seulement les nids-de-poule, le revêtement n’aurait duré que 2 ou 3 semaines. Ce revêtement au centre de la rue pourra durer 3 à 4 ans, d’ici au moment où l’arrondissement compte refaire toute la chaussée, selon le maire.

Lorsque le «24 Heures» s’est rendu sur les lieux, il a été possible de constater que les lignes d’asphalte sont droites et semblent effectivement avoir volontairement été faites ainsi.

Pavage d'élections

«C’est assez clair pour la population en ce moment que cette opération est de l’asphalte d’élections», a affirmé pour sa part la chef de Projet Montréal, Valérie Plante, alors que la campagne électorale commence officiellement vendredi.

Réal Ménard a toutefois précisé que cette méthode est maintenant utilisée depuis trois ans.

Un curieux asphaltage de rue à Hochelaga
Photo Courtoisie / Twitter

Ces travaux rappellent une situation semblable qui s’était produite peu de temps avant la Formule E cet été sur le boulevard René-Lévesque. L’entrepreneur qui avait réalisé ces travaux d’asphalte avait contourné une voiture stationnée sur la rue. L’arrondissement de Ville-Marie avait expliqué que ces travaux avaient été faits rapidement avant le déclenchement de la grève des employés de la construction, mais que d’autres couches étaient prévues par la suite.