/news/currentevents
Navigation

Une pelle «nouvelle génération» de 30 pieds

Plus besoin de monter sur le toit pour le déneiger

Benoît Mercier, fondateur et directeur des ventes de PolarMade, avec la nouvelle pelle du SnowPeeler qui sera bientôt commercialisée.
Photo Didier Debusschère Benoît Mercier, fondateur et directeur des ventes de PolarMade, avec la nouvelle pelle du SnowPeeler qui sera bientôt commercialisée.

Coup d'oeil sur cet article

Une entreprise de Québec va bientôt commercialiser une nouvelle pelle à neige d’une longueur de 30 pieds qui permet de déneiger les toitures de façon plus rapide et plus sécuritaire.

Basée au parc industriel Colbert, PolarMade vient de recevoir une subvention de 50 000 $ de la Ville de Québec. C’est que la compagnie fait partie de la deuxième cohorte de l’Appel à projets Québec, ville entrepreneuriale.

Selon Benoît Mercier, fondateur et directeur des ventes de PolarMade, « le SnowPeeler (nom commercial de la pelle) est la nouvelle génération des outils de déneigement de toitures à utiliser à partir du sol au bout d’un manche qui peut atteindre 9 m – ou 30 pi – grâce à ses quatre extensions. La neige est coupée par un cadrage afin qu’elle glisse sur une toile pour tomber par terre par la suite ».

Rapidité

La toiture d’une résidence unifamiliale moyenne est ainsi déneigée « deux à trois fois plus rapidement » avec cette pelle qu’avec les outils classiques en forme de T. Selon M. Mercier, c’est ce qui explique son prix (175 $ + taxes), deux fois et demie supérieur à celui des pelles classiques.

« Pour une maison unifamiliale d’un étage et de 40 pieds de large, le déneigement peut se faire en 10 minutes par côté. La pelle est conçue pour qu’on ne soit pas obligé de monter sur le toit », a assuré M. Mercier.

Caractéristiques techniques

D’après lui, l’efficacité de son produit se fait surtout sentir lorsque la neige est dure. « On n’a jamais besoin de forcer pour lever l’outil dans les airs et taper sur la neige », a-t-il insisté.

Benoît Mercier indique que cet outil devrait normalement être vendu pour la première fois à Québec, à partir du 1er novembre, dans le réseau des quincailleries. « On vise d’abord le marché local et ensuite le marché nord-américain à partir du printemps prochain », a-t-il fait savoir.

La subvention de 50 000 $ de la Ville de Québec servira essentiellement à réaliser la plateforme transactionnelle pour vendre la pelle sur le site Amazon. M. Mercier s’attend à ce que 75 % de sa production soit écoulée hors Québec dès cette saison.

Sur le site www.polarmade.ca, une vidéo de 90 secondes montre les spécificités de la pelle, comme son assemblage rapide, ses lames en aluminium et ses patins protecteurs pour tous les types de revêtements.