/sacchips/harddrive
Navigation

Dany Placard est inquiétant et j’adore ça

En critiques cette semaine: Bill Murray (oui, oui), The Killers, Macklemore, Dany Placard et Zachary Richard.

Dany Placard est inquiétant et j’adore ça
Photo originale: makistock sur Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Dany Placard - Full face

★★★★

Dany Placard est inquiétant et j’adore ça
Photo courtoisie

Et de sept pour le chanteur folk et réalisateur qui, pour cette nouvelle œuvre, délaisse un brin son genre de prédilection. Exit, donc, la chanson intimiste au profit de pièces plus enrobées et davantage à l’image de ses concerts.

Sans revenir à la charge avec un ­ampli’ crinqué à 11, Placard s’avère tout de même imprévisible sur Full face. Tel un élastique qu’on bande, le LP s’ouvre sur un trio de tounes groovy, planantes et qui devraient plaire aux fans de Laura Sauvage ­(Placard a collaboré avec elle, ­d’ailleurs), de Marie-Pierre Arthur et de Louis-Jean Cormier.

Puis, vient la chanson titre où ­l’artiste nous balance en pleine figure des strophes (que dis-je ? des confessions !) sur fond de « classic rock ». Pow!

Smells like Dany Placard

Si Placard a déjà picossé ses bobos sur disque par le passé (Parc’qui m’fallait, qu’on retrouve sur son album précédent, en est un bel exemple), rarement on l’a vu y aller avec tant d’insistance et, avouons-le, de courage.

Sur Notre maison, par exemple, un brûlot où Placard partage des atomes crochus avec Nirvana et Galaxie, le bonhomme s’accompagne d’un texte à la limite de l’inquiétant. « Chaque jour on fesse su’l clou. Chaque jour on essaie de sauver les meubles. Mais on n’y arrive pas. On n’y arrive pas », lance-t-il avec un fatalisme qui ferait sourire Kurt Cobain.

Seul bémol...

En se plantant les deux pieds dans la caste folk rock avec Full Face, Placard fait écho à plusieurs de ses congénères (le nombre de références mentionnées plus haut en témoigne). Il s’en distingue toutefois à l’aide de sa plume particulièrement effilée.

Difficile de cerner l’œuvre du monsieur à ce jour tant elle est éparpillée, mais à défaut d’avoir livré son « meilleur », Placard dépose ici un « grand » album.

Bill Murray, Jan Vogler and friends - New Worlds

★★ ½

Dany Placard est inquiétant et j’adore ça
Photo courtoisie

À l’image de la rencontre de ses concepteurs, New Worlds est un happening sympathique et improbable.

En gros, l’acteur et chouchou du web lit et chantonne des classiques de la littérature américaine sur fond de reprises de Bernstein et Gershwin, notamment.

Bien que l’amitié réunissant les deux artistes transperce le disque, New Worlds s’avère trop académique et tient davantage de l’expérience que de l’œuvre marquante.

Pour fans et curieux, surtout.

The Killers - Wonderful, Wonderful

★★★

Dany Placard est inquiétant et j’adore ça
Photo courtoisie

De retour sur disque après une pause de cinq ans, les dandys du rock pop revêtent de vieux habits sur ce cinquième LP.

Si, en entrevue, le chanteur s’est dit inspiré par le récent 10e anniversaire de l’album Sam’s Town et ses pièces spleenétiques, les fans de la première heure seront également heureux d’y retrouver la nervosité qui habitait le combo dès ses débuts.

Bref, nous sommes en terrain connu.

C’est du côté des textes, toutefois, que Brandon Flowers étonne avec une sincérité inattendue.

À écouter!

Macklemore - Gemini

★ ½

Dany Placard est inquiétant et j’adore ça
Photo courtoisie

Second album en solo pour le MC qui s’est finalement détaché du succès de son hit monstre Thrift Shop (2012).

Si Macklemore est ­demeuré dans la conscience populaire par la suite, à l’aide de vidéos virales et de pièces mi-engagées, mi-trempées dans la vanille, il fait ici volte-face en proposant un LP de pop rap hyper formaté.

En résulte une œuvre qui est tellement lisse et prévisible qu’elle pourrait avoir été endisquée par un quidam ou encore fabriquée en laboratoire pour plaire aux radios commerciales.

Très bof.

Coup de coeur: Zachary Richard - Gombo

★★★ ½

Dany Placard est inquiétant et j’adore ça
Photo courtoisie

Pour son 21e album en carrière, l’illustre bonhomme se fait plaisir et ça s’entend.

Comme le titre de l’œuvre l’indique, Richard fait fi des conventions en balançant tout ­simplement ce qu’il avait dans le ­placard. Chansons zydeco en anglais, ballade engagée en français (où on revient notamment sur l’attentat au Bataclan) et même une nouvelle collaboration avec son petit-fils; tout y passe.

Plus ­surprenant encore: un certain fil ­conducteur qui tisse les pièces.

Un « retour » plus qu’apprécié.

Brèves

 

 

 

Disque dur est le volet musical du Sac de chips.

Au programme: de l'actualité, des critiques, des drôleries et du rock n' roll. Cliquez ici pour lire nos articles.

Nous sommes également sur Facebook et Twitter.

Finalement, pour nous contacter par courriel, cliquez ici.

Disque dur en balado!

Lecteur numérique est le podcast thématique de Disque dur. Chaque édition, on tente de lier un thème ridicule (et même sérieux, par moments) à de la musique.

Les épisodes sont disponibles sur iTunesGoogle Play, RZO, TuneIn, Stitcher et PodQuébec. On peut également s'abonner à Lecteur numérique en cliquant sur ce fil RSS.

Lecteur numérique est également sur Facebook.