/lifestyle/food
Navigation

Cuisine cambodgienne bien savoureuse

Restaurant de la semaine : Les Street Monkeys L’adresse : 3625, rue Wellington Verdun
Photo Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Bien malins, le chef Tota Oung et ses partenaires, comme les singes des villes et des temples au Cambodge qui chapardent ici et là des victuailles. Il a trouvé le concept parfait qui plaît tant aux clients en ce moment.

Pas étonnant qu’après quelques mois, le nom du resto soit sur toutes les bouches.

Style de restaurant

Un petit local simplement aménagé, un menu à prix doux avec des plats que tu peux partager facilement, un concept de street food, des saveurs authentiques de la cuisine cambodgienne... Vous êtes prévenus, si vous adorez l’ail, vous allez adorer la cuisine du Street Monkeys.

Décor et Ambiance

Un grand comptoir avec la cuisine ouverte où s’activent cinq personnes avec le chef qui veille au grain... (de riz collant). Quelques tables, un joli bar, l’espace est simple, dans le ton et l’ambiance est vive, presque festive. En tout cas, tout le monde s’active avec bonne humeur et c’est bien sympathique, tout ça.

Clientèle

Déjà bien populaire depuis son ouverture en juin dernier. Nous étions en début de semaine et le monde arrivait sans cesse. J’imagine qu’à partir des jeudis, vendredis, samedis, ça doit être très achalandé. Il vaut donc mieux être prévoyant.

Le repas

Rouleaux impériaux à Mom. Rouleaux impériaux frits au porc et au taro. Faits maison, ça paraît et c’est bon. Une belle entrée en matière.

Poisson Amok. Poisson blanc pané avec une sauce de cari rouge garni de lait de coco, de lanières de poivrons rouges et de ficelles de taro, indiquant piquant avec un petit logo de piment. C’était pourtant bien balancé, pas trop épicé. Le poisson est très bon, on se régale.

Calmar grillé. Calmar grillé avec une sauce à l’ail, gingembre, jus de lime, sauce poisson et coriandre. Les sauces sont à part, cela me permet de découvrir la préparation plus neutre. Le calmar est tendre, ça aussi, c’est à souligner.

Brochettes de bœuf khmer. Surlonge de bœuf mariné à la citronnelle, galanga et sucre de palme. Un délice, si les épices de toutes sortes vous titillent les papilles ! Je trouve justement que la saveur du bœuf est bien absente, mais c’est la volonté du chef et je respecte son authenticité pour sa cuisine d’origine cambodgienne.

Ailes de poulet farcies. Ailes de poulet farcies avec saucisses thaïlandaises brossées et une marinade de curcuma, feuilles de kaffir et citronnelle. Bon, ça, c’est carrément une folie. Une préparation quatre étoiles et plus. Un pur bonheur à manger ! Contraste des saveurs, tantôt épicées et acidulées par les saveurs des feuilles de kaffir, tantôt croustillantes par le poulet et tendres par la farce de la chair de saucisses. J’y retournerais juste pour ça. Bravo chef !

Riz collant. Le chef nous propose de manger avec les doigts directement dans le bol, il a bien raison. Il nous apporte un bol d’eau tiède avec quelques gouttes de citron pour humecter nos doigts. Dessert du jour, banane en beignet, fait avec une pâte composée, elle aussi de banane avec un peu de sirop d’érable. Seul écart culinaire du chef, cette fois-ci

Le service

Gentil, friendly... « Comment ça va les boys, bon appétit les boys... », c’était dit sans malice, tout en décontraction. J’ai bien ri.

Les Street Monkeys

★★★

Coup de toque

Une cuisine cambodgienne authentique.

Coup de torchon

Pas vraiment aimé les cocktails signature, trop sucrés.

Combien ça coûte ?

Une petite trentaine de dollars par personne.

L’adresse

Les Street Monkeys

3625, rue Wellington

Verdun H4G 1T9

Tél. : 514 768-1818