/sports/golf
Navigation

Immortalisée parmi les grands au Québec

Debbie Savoy Morel
Photo courtoisie, Judith Gauthier L’excellence de Debbie Savoy Morel a été dignement reconnue, jeudi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Debbie Savoy Morel n’a pas marqué le Québec uniquement par ses coups de bois et de fers, elle a aidé des milliers de golfeurs au fil de sa carrière d’enseignement. C’est pourquoi elle a fait son entrée au Temple de la Renommée de Golf Québec, jeudi soir, à sa deuxième demeure du club de golf Le Mirage.

C’est entourée d’un nombre record d’invités, 230 pour être exact, que la femme a vu son nom immortalisé parmi les grands acteurs et actrices du monde du golf de la Belle Province.

À l’écoute des golfeurs

La professionnelle a non seulement prodigué de judicieux conseils au fil de sa carrière, elle a donné des leçons de vie. Unanimement, ses amis et collègues qui ont pris la parole ont vanté ses réussites, sa passion et sa grande implication.

« Le temps s’arrête quand quelqu’un lui demande un conseil pour bien frapper une balle de golf », a illustré le vice-président de Golf Canada, Charlie Beaulieu.

C’est depuis 1993, après sa carrière amateur, que Savoy Morel se concentre sur les besoins des golfeurs. Sans compter, elle a donné généreusement pour faire avancer plusieurs causes, dont celle des femmes au golf, en plus de rendre service à ses élèves.

Jeudi soir, entourée de sa famille et de ses amis, elle a pris le temps de savourer son moment.

« C’est difficile, parce que je ne suis pas habituée de recevoir, a-t-elle indiqué avec le trémolo dans la voix. Je suis habituée de donner. Un moment comme celui-là n’arrive qu’une seule fois dans une vie. Je suis très reconnaissante. On n’y arrive jamais seule. C’est un très grand honneur. »

Célébration en famille

Elle forme une équipe du tonnerre avec son conjoint Denis Morel depuis 40 ans. Sans lui, elle ne serait pas la même. Riche de plusieurs prix et trophées, elle voit sa plus grande richesse en sa famille. Elle a accepté les honneurs devant ses deux enfants, Shawn, venu de Californie pour l’occasion, et Kimberley. Avec son petit-fils Brendan dans ses bras, elle était au paradis.

« Elle a toujours trouvé du temps pour les autres. C’était le temps ce soir (jeudi) de le faire pour elle, a dit son mari Denis. Elle n’a jamais cherché les honneurs. Elle a sacrifié beaucoup d’heures pour les gens. Ce soir (jeudi), elle sent tout le bien qu’elle a fait. Je crois qu’elle a touché énormément de gens. »

Cet honneur ne la change pas, la professionnelle continuera de livrer ses conseils avertis avec passion.