/news/politics
Navigation

Dossier énergétique: Trudeau dénonce l’attitude des conservateurs

Dossier énergétique: Trudeau dénonce l’attitude des conservateurs
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Qualifiant le Parti conservateur de malhonnêteté intellectuelle sur la question énergétique, le premier ministre Justin Trudeau a assuré que l’énergie et les ressources naturelles «sont les plus grands secteurs d’exportation du Canada».

Le gouvernement Trudeau est sous le feu des critiques depuis l’abandon par TransCanada de son projet d'oléoduc Énergie Est de 15,7 milliards $ «à la suite d'une analyse approfondie des nouvelles exigences» dictées par l'Office national de l'énergie (ONE).

«Le projet Énergie Est a été conçu à un moment où l’offre mondiale de pétrole brut était relativement faible et où il existait peu d’alternatives pour expédier le pétrole lourd canadien vers les marchés mondiaux», a expliqué M. Trudeau dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Pour le Parti conservateur, l’abandon de ce projet est le résultat direct de la mauvaise gestion de Justin Trudeau.

«En plus d’être malhonnête intellectuellement, l’attitude qui consiste à alimenter des tensions régionales mène à une impasse politique. Le Parti conservateur, l'ancien Parti réformiste, a emprunté cette voie à ses débuts. C'était mieux d'y renoncer», a répondu le chef libéral.

«TransCanada est une entreprise du secteur privé. Ses administrateurs ont le droit de prendre des décisions pour leur entreprise en se fondant sur les forces du marché», a-t-il expliqué, mentionnant que le prix du pétrole a chuté pendant plusieurs années, «même si la situation commence tout juste à se corriger».

Justin Trudeau a rappelé qu’une politique pancanadienne en matière d’énergie et de climat a été mise de l’avant par son administration. «Nous avons soutenu, et ce, même avant l’élection de 2015, que la croissance économique et la protection de l’environnement vont de pair», a-t-il spécifié.

Le premier ministre a ajouté que l’énergie et les ressources naturelles «servent d’ancrage à des emplois du secteur privé partout au Canada et ce sera le cas encore pendant de nombreuses années».

«Notre réussite collective est d'une importance capitale pour l’Alberta et pour les champs de pétrole, mais aussi pour tout le pays. Cette réussite exige que nous restions unis alors que nous avançons ensemble vers un objectif commun.»