/travel/destinations
Navigation

La forteresse imprenable d’une colonie française oubliée

La forteresse avait une ­vocation militaire, mais elle est néanmoins élégante. Elle a un petit cachet Louis XIV…
Photo courtoisie, Gilles Proulx La forteresse avait une ­vocation militaire, mais elle est néanmoins élégante. Elle a un petit cachet Louis XIV…

Coup d'oeil sur cet article

L’Île Royale, devenue Cap-Breton, a été le prix de consolation pour les Français après avoir cédé toute l’Acadie, Terre-Neuve et la baie d’Hudson. Imaginez !

Un monarque totalement déconnecté de votre réalité, Louis XIV, donnait à l’ennemi des terres et des lieux développés par les nôtres. Quelque dix mille Français se trouvaient sur ces terres soudainement cédées aux Anglais.

Des étudiants en histoire servent de guides costumés. Ils s’expriment dans un bon français.
Photo courtoisie Gilles Proulx
Des étudiants en histoire servent de guides costumés. Ils s’expriment dans un bon français.

 

Quant à l’Île Royale, la France en hérita et, immédiatement, y érigea un port. Des Français qui refusaient de devenir des sujets britanniques s’y réfugièrent. En 1719, une forteresse fut construite pour défendre l’île contre l’Anglais qui, on n’en doutait pas, finirait par réattaquer. L’emplacement stratégique de l’île lui permettait de contrôler le trafic des navires qui entraient dans le golfe du Saint-Laurent.

Un village ­récréotouristique s’étend à l’intérieur des murailles. Il y a des restaurants, des auberges, une taverne, etc. C’est ouvert à longueur d’année.
Photo courtoisie Gilles Proulx
Un village ­récréotouristique s’étend à l’intérieur des murailles. Il y a des restaurants, des auberges, une taverne, etc. C’est ouvert à longueur d’année.

 

Tentatives de conquête

J’ai visité ladite forteresse, cet été, pour la troisième fois. Elle était réputée imprenable, aussi solide qu’une coquille de noix, disait-on. Mais lorsque des difficultés économiques frappent la colonie, les mercenaires suisses ne sont plus payés, et ils se mutinent presque ; la nourriture vient à manquer et un grand nombre de prisonniers anglais sont alors libérés. Ceux-ci retournent à Boston et révèlent aux généraux les points faibles de la forteresse, mal entretenue, qui se lézardait. Bref, le mythe de la « forteresse imprenable » a été déboulonné... et s’en suivirent des tentatives de conquête.

Auriez-vous envie de prendre ce mur d’assaut avec un mousquet ? Non ? Eh bien, les Anglais non plus. Pendant longtemps, ils ont tenu la forteresse pour imprenable.
Photo courtoisie Gilles Proulx
Auriez-vous envie de prendre ce mur d’assaut avec un mousquet ? Non ? Eh bien, les Anglais non plus. Pendant longtemps, ils ont tenu la forteresse pour imprenable.

 

Guerre de Sept Ans

Lors de la guerre de Sept Ans, la première brillante victoire des Anglais, ce fut ici. En Ohio, au Fort William Henry ou à Ticonderoga, les Français et leurs alliés amérindiens triomphaient. Mais la victoire navale de Louisbourg, avec une armada gigantesque, il faut le dire, va ragaillardir les Anglais et faire de Wolfe un militaire vedette !

Donc, la colonie de l’Île Royale a duré un peu moins de cinquante ans. Voilà pourquoi on la connaît mieux sous son nom actuel de Cap-Breton.