/sports/fighting
Navigation

Un plan B pour David Lemieux

Le boxeur québécois David Lemieux, qui a défait facilement Marco Reyes lors de son dernier combat en mai dernier à Las Vegas, n’affrontera pas finalement le Portoricain Miguel Cotto en décembre.
Photo d’archives Le boxeur québécois David Lemieux, qui a défait facilement Marco Reyes lors de son dernier combat en mai dernier à Las Vegas, n’affrontera pas finalement le Portoricain Miguel Cotto en décembre.

Coup d'oeil sur cet article

LAS VEGAS | Tout indique que David Lemieux n’affrontera pas Miguel Cotto le 2 décembre à New York.

Selon le réseau ESPN, le Portoricain (41-5, 33 K.-O) a plutôt décidé de se mesurer à Sadam Ali (25-1, 14 K.-O.) pour ce qui est censé être le dernier combat de sa carrière. Pourquoi Ali et pas Lemieux ? Plusieurs raisons peuvent expliquer ce changement de direction.

Tout d’abord, il y a une question de poids. Cotto est un boxeur de 154 lb et de se battre à 160 lb, celui de Lemieux, le défavoriserait surtout au niveau de la puissance. Ce qui n’est pas le cas d’Ali qui n’est pas réfuté pour sa force de frappe.

Selon ce qu’on a appris entre les branches, c’est que le champion WBO des super-moyens souhaitait avoir un affrontement payant contre un adversaire qui ne lui donnerait pas trop de fil à retordre. De cette façon, il pourra faire ses adieux à son sport sur ses deux pieds tout en livrant une performance honorable.

Il n’avait pas cette assurance avec un duel contre Lemieux et il aurait pu conclure sa feuille de route sur une note plus douloureuse.

Le 16 décembre à Laval

On a offert à Lemieux de se battre en demi-finale du duel Cotto-Ali, mais son gérant, Camille Estephan, a refusé. Il juge que son poulain mérite un meilleur traitement.

Il est maintenant presque assuré qu’il fera la finale d’un gala d’Eye of the Tiger Management qui sera présenté le 16 décembre à la Place Bell de Laval. Le réseau HBO aurait déjà confirmé qu’il souhaite diffuser son affrontement, mais l’adversaire de Lemieux doit être de qualité.

Estephan aurait discuté ces derniers jours avec les représentants du champion WBO des poids moyens, Billy Joe Saunders. Toutefois, l’Anglais voulait la lune pour venir défendre sa ceinture au Québec. Le promoteur québécois a rapidement mis fin aux discussions, estimant que les demandes du clan Saunders étaient déraisonnables.

Deux opposants seraient cependant dans sa ligne de mire. On pourrait penser que Hugo Centeno fils (26-1, 14 K.-O.) et James Kirkland (32-2, 28 K.-O.) font partie des candidats potentiels. En plus d’être des pugilistes crédibles, ils ont boxé sur les ondes de HBO au cours des dernières années. Un dossier à suivre...