/weekend
Navigation

Pleins feux sur de grandes enquêtes québécoises

Frédérick De Grandpré dans la série Enquêteurs
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Les émissions d’enquêtes sont plus populaires que jamais au petit écran, qu’elles soient fictives ou ancrées dans la réalité. Frédérick De Grandpré a souvent baigné dans les séries de fiction où des enquêtes policières étaient au cœur des intrigues, comme c’était le cas lorsqu’il jouait dans Le négociateur ou Mémoires vives. C’est pour cette raison qu’addikTV lui a demandé d’animer Enquêteurs, nouvelle émission qui se penche sur les plus grandes enquêtes québécoises.

Entre des entrevues et des reconstitutions de scène de crime, Enquêteurs abordera notamment la résolution du meurtre de Lisette Poulin, retrouvée sans vie sur sa terre de Saint-Agapit en 1998, où il n’y avait pas de scène de crime. Il s’agira de l’histoire la plus complexe de la carrière d’Arold Bernatchez, considéré comme un des meilleurs spécialistes en interrogatoire, pour faire avouer des meurtriers.

On y entendra également le spécialiste des crimes liés à l’art, Alain Lacoursière, un ancien du Service de police de Québec, Claude St-Cyr, qui a résolu des vols qualifiés, des enlèvements et des homicides, ainsi que Jean-François Brochu, qui a travaillé 35 ans à la Sûreté du Québec. Il a agi comme expert lors des tragédies de Lac-Mégantic et de l’Isle-Verte.

Pour sa part, Frédérick De Grandpré a souvent côtoyé de vrais enquêteurs qui viennent donner des conseils sur les plateaux de tournage.

« Il y a une relation naturelle qui s’est établie, dit-il. J’ai beaucoup d’admiration pour eux parce que ce sont des gens qui sont constamment dans le côté négatif de la vie. Et ils essaient de trouver des solutions, de nettoyer les rues des gens qui sont crapuleux. C’est un métier noble. Ça me plaisait de mettre ces gens-là en valeur. »

En 10 épisodes, les enquêteurs ont raconté trois ou quatre de leurs plus gros dossiers, et des reconstitutions des événements ont été faites avec des acteurs. La signature visuelle est réaliste et très cinématographique.

Un deuil

Enquêteurs est un projet qui est arrivé à point pour Frédérick de Grandpré, qui a vécu cette année le deuil de Mémoires vives, qui se terminera à la fin de l’automne, après cinq saisons. Il incarnait l’attachant Christian Landry, un rôle qui marquait son retour à la télévision, lui qui avait été longtemps sans jouer à l’écran.

« Christian est un personnage qui m’a demandé beaucoup d’émotions, beaucoup d’investissement personnel et émotif. Évidemment, ç’a été un deuil, mais je pense que tout le monde s’attendait un peu à ce que ça se termine après cinq ans. »

Pour l’instant, Frédérick De Grandpré n’a pas de projet à l’horaire cet automne. Il en profitera pour s’accorder des vacances avec sa famille. Il entretient toujours son projet musical, et sera en spectacle le 11 novembre au Centre culturel de Belœil et le 23 février au Théâtre Petit Champlain de Québec.

► La série Enquêteurs sera diffusée dès le 10 octobre, 22 h, à addikTV.