/news/politics
Navigation

Le chef du NPD en visite à Alma

Jagmeet Singh est venu prêter main-forte à sa candidate à l’élection partielle

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, où la quasi-totalité de la population est blanche, francophone et chrétienne, Jagmeet Singh a tout un défi devant lui pour convaincre les électeurs de se tourner vers le NPD. Il est venu soutenir mardi sa candidate Gisèle Dallaire, qui tentera de se faire élire lors de l’élection partielle du 23 octobre, dans Lac-Saint-Jean.
Photo Pierre-Alexandre Maltais Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, où la quasi-totalité de la population est blanche, francophone et chrétienne, Jagmeet Singh a tout un défi devant lui pour convaincre les électeurs de se tourner vers le NPD. Il est venu soutenir mardi sa candidate Gisèle Dallaire, qui tentera de se faire élire lors de l’élection partielle du 23 octobre, dans Lac-Saint-Jean.

Coup d'oeil sur cet article

ALMA | Fraîchement élu à la tête du Nouveau parti démocratique (NPD), l’Ontarien Jagmeet Singh a participé mardi à sa première activité de presse en tant que chef de parti, à Alma, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, et il n’a pas tardé à lancer quelques pointes à ses adversaires politiques à Ottawa.

À travers une série de questions portant sur son port du turban, le politicien de confession sikhe, qui s’exprime dans un excellent français, a rapidement démontré le charisme qui lui a permis de prendre la relève de Thomas Mulcair comme chef des « oranges ».

Questionné par Le Journal à savoir combien de personnes dans Lac-Saint-Jean l’avaient abordé depuis son arrivée dans la région lundi pour lui poser des questions spécifiquement sur son accoutrement, M. Singh a envoyé une pointe – sans le nommer – au premier ministre Justin Trudeau.

Jagmeet Singh a dégusté une tarte aux bleuets et des fromages au local électoral de sa candidate mardi après-midi.
Photo Pierre-Alexandre Maltais
Jagmeet Singh a dégusté une tarte aux bleuets et des fromages au local électoral de sa candidate mardi après-midi.

« Ce n’est pas la première question [qu’on me pose]. Les gens me demandent ce qu’il y a [sous le turban] et je leur dis : beaucoup de cheveux, très longs. Les gens ont parlé des cheveux de quelqu’un d’autre et moi, j’ai plus de cheveux et c’est plus long et plus joli », a lancé M. Singh, qui était à Alma pour épauler sa candidate Gisèle Dallaire.

Cette dernière se présente dans Lac-Saint-Jean, où le successeur de l’ex-député conservateur Denis Lebel sera élu le 23 octobre prochain.

Visite d’entreprises

Flanqué de Karine Trudel – seule députée du NPD au Saguenay–Lac-Saint-Jean – et du chef parlementaire du parti, Guy Caron, Jagmeet Singh a visité quelques entreprises d’Alma, mardi, avant de quitter la région. M. Singh n’a pas confirmé s’il allait revenir d’ici la fin de la campagne.

« Les mêmes valeurs »

Dans une région où la quasi-totalité de la population est blanche, francophone et chrétienne, Jagmeet Singh a tout un défi devant lui pour convaincre les électeurs de se tourner vers le NPD, mais comme il l’a candidement expliqué, la séparation entre la religion et l’État est primordiale pour lui, et il n’a pas l’intention de reculer devant les questions.

« Les gens du Québec sont des gens ouverts. Je ne veux pas convaincre quelqu’un d’accepter mon turban et ma barbe... Mon but, c’est de convaincre les gens que je partage les mêmes valeurs sociodémocrates et progressistes qu’eux », a-t-il indiqué avant de participer à une dégustation de tarte aux bleuets et de fromages au local électoral de sa candidate en milieu d’après-midi.