/opinion/blogs/columnists
Navigation

Netflix et la théorie du complot

Netflix et la théorie du complot
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Alors comme ça, Netflix a tenu à « remettre les pendules à l’heure » en publiant un communiqué concernant son investissement de 500 millions au Canada.

Dans son communiqué, Netflix nie avoir négocié quelque privilège fiscal que ce soit en échange de son investissement. C’est ce que je dis depuis le début : ils n’ont pas eu besoin de le négocier ! Mélanie Joly, à la demande de Justin Trudeau, leur a offert sur un plateau d’argent une exemption de collecter la TPS.

D’ailleurs, à ce sujet, vous avez été nombreux à m’écrire pour me dire que lorsque vous vous abonnez à Netflix à partir de votre compte iTunes, Apple vous charge la TPS, alors qu’en vous abonnant directement à Netflix, vous ne la payez pas.

Un lecteur m’a même affirmé avoir annulé son abonnement via Apple pour s’abonner aussitôt à Netflix et économiser des sous.

C’est cette situation absurde qu’a créé le gouvernement Trudeau en refusant de forcer Netflix à charger la TPS.

 

Dans son communiqué, Netflix affirme qu’elle n’a pas à respecter quelque quota que ce soit concernant la production. La multinationale poursuit : « Nous avons encore du travail à faire en ce qui concerne notre capacité de trouver des bonnes histoires provenant du Québec et racontées en français ». Quoi ? Vous n’avez qu’à regarder la télé québécoise, my friends, vous allez le voir le talent, vous allez les entendre les bonnes histoires.

Netflix précise que ses 25 millions sur cinq ans « pour développer le marché francophone » serviront à tenir des « pitch days ».

Ça va être comme La Voix, on va avoir trois juges de Netflix dans des fauteuils rouges et on va retenir notre souffle pour savoir s’ils vont se retourner ?

Netflix, dans sa volonté de rétablir les faits, nous fait miroiter que son investissement de 500 millions est un engagement majeur envers « la qualité et la force » du contenu canadien.

Mais ils ne nous disent pas comment cet investissement se différencie de ce que Netflix investissait déjà au Canada, avant l’entente avec Joly.

Ces 100 millions par année, c’est plus, moins ou la même chose que ce qu’ils investissaient avant ? On ne le sait pas.

Où sera établi le siège social de Netflix Canada ? Montréal ou Toronto, ou Vancouver ? Combien d’emplois seront créés ? On ne le sait pas.

Netflix affirme que l’annonce de son investissement de 500 millions a suscité « beaucoup d’excitation, de questions et même quelques théories du complot ».

Cher Netflix, si tu signes une entente secrète avec notre gouvernement, ne t’étonnes pas si on développe des théories du complot. On est devenu un peu paranoïaque à force de regarder House of Cards ... sur Netflix.

Précision: Une erreur s'est glissée dans la première version de ce texte. Le communiqué est bel et bien disponible dans les deux langues.