/misc
Navigation

Une idée de con

Une idée de con

Coup d'oeil sur cet article

Annuler la commission présumant le racisme des Québécois aurait été la seule avenue possible. Persister coûtera cher aux libéraux de Philippe Couillard et le Québec n’en sortira certainement pas gagnant...

L’exercice est organisé tout croche, en secret et à coups de subventions aux mécontents de tous les horizons. C’est d’ailleurs ce qui a fait doubler le budget...

Tandis qu’aux yeux de la majorité souchienne, rien ni personne ne pourra lui donner quelque crédibilité.

C'est une idée de con, il sera impossible d'en faire un coup de génie. Alors que l'échéancier électoral est visible, cette commission signera l'arrêt de mort du PLQ chez la majorité francophone.

De toute manière, depuis Bouchard et Taylor, les Denis Drolet de la consultation, on sait où mène ce genre de choses : nulle part.

Une idée de con
Photo d'archives

Hormis les confesseurs du bon peuple qui filent à la banque avec vingt fois le revenu moyen du contribuable forcé à la moyenne par le fisc...

Alors pas de surprise pour le souchien franco local. Il a l’habitude des entourloupes et des queues de poisson.

D’ailleurs, aussitôt qu’il en a eu l’occasion, il a fait savoir sa façon de penser : le lessivage des libéraux dans Louis-Hébert n’était qu’un prélude à l’Halloween de 2018.

Cette commission sur le racisme et la discrimination systémique, non merci, la majorité taxable n’en veut pas. Juste son appellation indique le parti-pris et implique une accusation contre la majorité francophone de souche...

On sait sur quoi débouchera ce procès d’intention : les Québécois ne sont pas encore tout à fait comme le voudraient les immigrants...

Une idée de con
Photo d'archives

Désolé, mais l’alliage résultant de 400 ans d’histoire, de lutte et de persévérance ne changera pas sur ordre de la junte multiculturaliste locale.

Le Québec n’est pas celui qu’on voit à Radio-Canada. Il n’est pas irrémédiablement «racisé» comme on se plaît à le répéter à l’antenne de Justin Trudeau.

Le premier ministre Couillard devrait d’ailleurs savoir qu’accabler la principale minorité historique au Canada ne sera pas sans conséquence politique.

Il se plaît à dire qu’il y a plusieurs motifs à la défaite de ses troupes dans Louis-Hébert...

Ouais, disons tout de même que lorsqu’on est rendu à prendre le huitième choix au repêchage pour sauver la face du parti, c’est que rien ne va plus...

Et ce ne sont pas d’illusoires baisses d’impôt qui changeront quelque chose l’an prochain.

La «transformation» du Québec ne saurait être qu’une autre distribution de cacahuètes. Elle passe d'abord par un changement de la garde...