/lifestyle/food
Navigation

Coup de maître

Bistro Rosie
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Jérémy Daniel-Six et Sophie Duchastel de Montrouge, qui avaient le formidable restaurant-boulangerie Mat’ine, viennent d’ouvrir le Bistro Rosie. Coup de maître pour ce nouveau venu dans le quartier ­Rosemont-La Petite-Patrie.

Puisque le chef officie avec une mini équipe de cuisine et de salle, il est bien venu qu’un petit menu ardoise soit en application au Bistro Rosie. De toute façon, tout est très bon et le chef a un grand talent. Il proposerait un menu fixe, que j’y retournerais pareil, sans aucune inquiétude.

Style de restaurant

Un petit bistro de quartier sans prétention, discret comme le chef, et tout est fort bon. Travail de passionné, un chef qui aime son métier, qui fait tout avec conviction et respect. C’est tellement beau à voir. Ici, pas d’esbroufe. Les prix sont bien raisonnables pour cette qualité de prestations culinaires. Il faut ajouter que la petite carte des vins regorge de vins formidables. Nous avons dégusté un petit bijou, un ­Viognier Zeph de Didier Crouzet de la région Auvergne-­Rhône-Alpes, et cela, encore une fois, à prix raisonnable.

Décor et Ambiance

C’est très simple, pour plein de raisons. Rien de fashion, ici, ce n’est pas le genre de la maison. C’est authentique et sympathique. L’accent a plutôt été mis sur l’accueil, la gentillesse du service, la qualité des réalisations culinaires. C’est décontracté et on s’y sent bien tout de suite. La cuisine est ouverte sur un petit comptoir, très agréable, afin de voir le chef s’activer sous nos yeux. J’ajouterais que la liste musicale était géniale.

Clientèle

Des clients de Rosemont-La Petite-Patrie bien heureux de ce nouveau venu. On peut comprendre, car la qualité est au rendez-vous. On peut juste souhaiter d’obtenir une place, car je devine que bien vite les choses ne seront pas simples. Bientôt... Il va y avoir du monde, beaucoup de monde. Réservation obligatoire pour éviter les déconvenues.

Le repas

Je vais vous parler brièvement du repas dégusté, car le chef change régulièrement le tableau en fonction des arrivages, des produits de saison, de proximité, des produits frais et souvent bios. Bref, le chef s’amuse et c’est très bien. Alors, une composition de petites aubergines parfaitement cuites, fondantes et savoureuses en bouche, agrémentées de tranches de radis noirs, ­d’oignons rouges finement émincés, oignons verts ciselés, jus acidulé, très savoureux. Contraste de ­température, chaud, froid, croquant et ­mœlleux. Un délice ! Petit velouté, marmite de haricots blancs, délicats, quelques palourdes, petits dés de pomme de terre. On se régale ! Sanglier confit, peau croquante, sur une purée d’oignons, puis de pommes de terre à l’huile d’olive. Le tout surmonté par une chiffonnade de trévise. Simple et efficace. ­Morue, petits poireaux du ­Québec, parfaitement cuits, dans les deux cas. Jus de viande doux, onctueux, réduit, mais pas trop. En fait, le chef se donne beaucoup de mal pour combler les clients. Mœlleux au chocolat et poire pochée. Poire un peu trop ferme, mais agréable, ­toutefois, avec le moelleux choco. Un contraste voulu, peut-être ? Financier, prunes reine-claude et crémeux au citron. J’espère que le chef va garder ce dessert, quelque temps du moins, avec des variantes de fruits, car c’est de la bombe.

Le service

Adorablement gentil.

Bistro Rosie

★★★★

Coup de toque

Cuisine vérité !

Coup de torchon

J’ai peur qu’ils soient victimes de leur succès.

Combien ça coûte ?

Une soixantaine de dollars par personne.

L’adresse

Bistro Rosie

1498, rue Bélanger

Montréal H2G 1A7

Tél. : (514) 303-2010