/24m/city
Navigation

Des commentaires antiféministes d'une candidate de Coalition Montréal refont surface

Des commentaires antiféministes d'une candidate de Coalition Montréal refont surface
Capture d'écran Facebook

Coup d'oeil sur cet article

Avant qu'elle soit candidate au poste de conseillère municipale pour Coalition Montréal dans le district de Notre-Dame-de-Grâce, Caroline Orchard n'avait pas la langue dans sa poche quand venait le temps de s'en prendre au féminisme sur les réseaux sociaux.

«Il n'y a pas de culture du viol, il y a une gang de femmes qui ne connaissent pas leurs sexualité pour en tirer du vrai plaisir (sic)», a-t-elle écrit sur sa page Facebook personnelle en 2016.

Critiquée dans la section commentaires de cette même publication, Mme Orchard a rétorqué d'une manière plutôt incendiaire. «La seule arrièrer est votre mère de ne pas avoir choisi de se faire avorter d'une féministe sans but (sic).»

Des commentaires antiféministes d'une candidate de Coalition Montréal refont surface
Capture d'écran Facebook

Ces commentaires sont loin d'être ses seuls à ce sujet, selon La Presse. Dans la foulée de l'affaire Alice Paquet, Caroline Orchard disait qu'il y avait «une grosse différence entre une [descriptif peu flatteur] saoule qui ne peut pas s'empêcher de s'offrir quand elle est ivre et quelqu'un qui se fait violer violemment.»

Elle a aussi mentionné que les femmes sont aujourd'hui «moins heureuses, plus dépressives et s'absentent plus du travail» à cause du féminisme avant de qualifier la cause de «maladie mentale».

Les messages semblent maintenant avoir été effacés de son compte Facebook, qui a d'ailleurs changé de nom depuis que ses propos sont apparus dans les médias.

Compte professionnel

La semaine dernière, CTV News révélait que Caroline Orchard avait fait des déclarations semblables sur les comptes du Grand Pas, un organisme communautaire qu'elle dirigeait.

«Ne pensez pas que les féministes viendront aider ces pauvres filles (victimes de trafic humain), elles sont trop occupées à parler de leurs seins et vagins», avait écrit sur Twitter l'organisme qui vient en aide aux personnes autochtones en milieu urbain.

Des commentaires antiféministes d'une candidate de Coalition Montréal refont surface
Capture d'écran Twitter

Ce même compte avait également partagé une photo d'une radiographie où le cerveau est remplacé par des excréments. «Le cerveau des gauchistes et des féministes ne fonctionne que d'une façon», peut-on lire dans cette publication.

Le compte Twitter du Grand Pas a maintenant été supprimé.

Coalition Montréal défend la candidate

Le chef de Coalition Montréal, Marvin Rotrand, a indiqué à La Presse que le style «non conventionnel et populiste» de Mme Orchard plaît à plusieurs. «Nous avons observé une évolution dans sa façon de s'exprimer et la soutenons malgré son côté rugueux.»

M. Rotrand a ajouté en entrevue avec CTV News que sa candidate se fait présentement «troller» par Projet Montréal et que plusieurs de ses pancartes ont été arrachées ou vandalisées dans les dernières semaines.

La candidate a dit à CTV News que «tout [son] passé n'a rien à voir avec [son] avenir».