/news/currentevents
Navigation

Piéton happé à Neuville: le suspect du délit de fuite arrêté

La police de Québec recherchait lundi soir dans le secteur Vanier un fuyard en lien avec un délit de fuite survenu à Neuville plus tôt dans la journée.
Photo Agence QMI, Guy Martel La police de Québec recherchait lundi soir dans le secteur Vanier un fuyard en lien avec un délit de fuite survenu à Neuville plus tôt dans la journée.

Coup d'oeil sur cet article

Le suspect recherché à la suite de l’accident grave survenu à Neuville lundi a finalement été retrouvé.

Denis Arsenault, un homme de 37 ans de Neuville, manquait à l’appel depuis la collision du 9 octobre. Il a été arrêté mercredi par les enquêteurs des crimes majeurs de la Sûreté du Québec.

La SQ a refusé de donner plus de détails sur les circonstances de son arrestation.

Il est détenu et comparaîtra en fin d'après-midi jeudi au palais de justice de Québec pour faire face à des accusations de conduite dangereuse causant des lésions, voie de fait grave et délit de fuite causant des lésions. L’individu n’aurait pas d’antécédents.

La victime, un homme à la fin de la trentaine, a été grièvement blessée après avoir été renversée par une voiture, dans le secteur de Neuville. Le motif de l’incident semble être une histoire amoureuse qui a mal tourné. Le suspect s’y serait pris à au moins une reprise pour renverser sa cible. Le geste serait possiblement intentionnel.

Le suspect a pris la fuite après son geste. Sa voiture a d’abord été retrouvée abandonnée dans le secteur de Vanier, sur la rue Plante. La cavale du fugitif a duré environ 36 heures.

Triangle amoureux

L’histoire serait probablement relative à un triangle amoureux. La femme au milieu de l’affaire a un enfant avec l’homme qui a été happé. La victime, qui a subi des blessures à la tête, serait hors de danger.

« Ils étaient toujours en train de se chicaner. Ç’a l’air que ç’a mal tourné. Ç’a toujours été tranquille à Neuville. Depuis qu’ils sont là, ça bouge beaucoup », a raconté le voisin d’en haut.

Le contingent de voitures de police a suscité la curiosité du voisinage habituellement tranquille et où les résidences bénéficient d’une bonne distance entre elles.

Des enquêteurs et des reconstitutionnistes ont passé une bonne partie de la journée sur place pour éclaircir les circonstances de l’incident.

– Avec Kathleen Frenette, Catherine Bouchard et TVA Nouvelles