/news/transports
Navigation

Montréal: des mesures provisoires pour sécuriser la voie Camillien-Houde

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Une semaine après la mort du cycliste Clément Ouimet, l’administration Coderre a annoncé mercredi des mesures provisoires visant à sécuriser la voie Camillien-Houde, sur le mont Royal.

Le 4 octobre dernier, Clément Ouimet, un cycliste de haut niveau, a été happé mortellement par un véhicule qui a effectué un virage en U illégal au bout du muret de sécurité de la voie Camillien-Houde. Gravement blessé, le jeune homme de 18 ans est mort à l’hôpital, devenant le quatrième cycliste à trouver la mort dans la métropole au cours des trois derniers mois.

Un groupe de travail doit formuler des recommandations afin d'éviter que pareil drame se reproduise, mais le maire Coderre a voulu bouger sans attendre le rapport, alors que la campagne électorale municipale bat son plein.

Ainsi, la Ville a annoncé mercredi qu’elle prolongera le muret central sur une distance de 30 mètres, après la courbe de la voie Camillien-Houde. On ajoutera également des panneaux de signalisation pour rappeler l’interdiction d’effectuer des virages en U à cet endroit ainsi qu’ailleurs sur la montagne, et on installera un afficheur de vitesse au sortir de la courbe.

Ces différentes mesures devraient être déployées d’ici le 20 octobre, a dit le maire Coderre, qui veut aussi faire adopter rapidement une limitation de la vitesse sur la montagne, à 40 km/h, s'il est réélu le 5 novembre prochain. La voie Camillien-Houde fait effectivement partie des grandes artères des quartiers centraux qui sont visées par une éventuelle réduction de la vitesse.

La caméra de surveillance de la courbe de la voie Camillien-Houde demeurera par ailleurs en place.

«L’objectif de ces mesures est triple: apaiser la vitesse dans la courbe où l’accident de la semaine dernière a eu lieu, améliorer le champ de vision et la marge de manœuvre des cyclistes au sortir de la courbe et de décourager toute manœuvre illégale entre les deux directions sur la voie», a dit Denis Coderre, par communiqué.

«Nous comptons sur la collaboration de tous pour les respecter. C’est une question de sécurité publique», a ajouté le maire.

Les observations des équipes de l’arrondissement de Ville-Marie et des policiers seront recensées dans un document qui sera ensuite remis au groupe de travail, a-t-on précisé, en disant qu’on veillera entre autres à assurer un «entretien régulier de l’accotement» de la voie Camillien-Houde.