/misc
Navigation

Opération camouflage

Pierre Moreau et Louis Godin
Photo Patrick Bellerose Le président du Conseil du trésor, Pierre Moreau, et le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, Louis Godin.

Coup d'oeil sur cet article

Ainsi, les médecins généralistes mettront la main sur une cagnotte supplémentaire de plus d’un milliard $ en salaire d’ici la fin d’une entente de huit ans en 2023.

Mais pour extirper cette information, il a fallu une longue et délicate chirurgie, le gouvernement Couillard ayant tenté de noyer l’information dans une gênante opération de camouflage.

Le président du Conseil du trésor, Pierre Moreau, qui s’était vu confier la négociation avec les médecins au grand déplaisir du titulaire de la Santé, Gaétan Barrette, a convié les médias vendredi dernier pour faire le point. À l’aube du long congé.

D’abord, aucun breffage technique aux journalistes pour leur permettre de comprendre les paramètres du pacte conclu avec les 9500 médecins omnipraticiens.

Ensuite, les médias ont été convoqués en pleine salle d’attente d’une clinique médicale de Québec.

Imaginez, la table installée avec le drapeau du Québec et les bidules identifiés aux couleurs du gouvernement, avec une horde de caméras et micros agglutinés, parmi les pauvres patients qui attendent de voir le toubib.

Des malades ayant plus ou moins l’intention de voir leur teint verdâtre exposé en direct à la télé se sont mis à se déplacer dans les corridors pour laisser place au show inopportun du ministre.

Plutôt ahurissant que personne n’ait songé à leur inconfort.

ON PASSE À LA CAFÉTÉRIA

Devant l’évidence de l’incohérence, à quinze minutes du début, les sous-fifres du Trésor ont déménagé le décor et l’attirail pour tenir le point de presse... dans la cafétéria !

Alors que planait l’odeur de la soupe, un communiqué de presse d’une insignifiance défiant l’imagination a été distribué.

La laconique missive ne contient... aucun chiffre.

DES RÉPONSES ÉVOLUTIVES

Le ministre Moreau a lancé sérieusement que l’entente n’impliquait que 63 millions $ d’argent neuf.

Puis, il a indiqué que les hausses incluant des sommes accordées dans des ententes précédentes, mais dont le versement avait été reporté, constituaient une majoration de 14,6 pour cent.

Ça fait combien en dollars ? Il était incapable de le dire.

Mais il a reconnu qu’il y avait aussi des montants forfaitaires... ah oui, au moins 135 millions $. Ça fuse, les millions, à gauche, à droite. Il y en a tellement, en bout de compte.

Après plus d’une heure de conférence de presse confuse, et tout un après-midi à harceler les fonctionnaires du Trésor, parce que l’entente n’est pas rendue publique par le gouvernement, la lumière fut : c’est plus d’un milliard $ de plus dans les poches des médecins au total.

Ah, et malgré tout, ils estiment gagner de 15 à 20 pour cent de moins que les médecins ontariens.

Le gouvernement a donc demandé une analyse de leurs prétentions pour éventuellement leur en donner encore plus.

La seule certitude, malgré ses efforts, le gouvernement « le plus transparent de l’histoire » a été retiré au bâton vendredi...