/finance/business
Navigation

Un tweet de Boeing vante son engagement envers le Canada

boeing
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après les arènes commerciales et politiques, voilà que la guerre entre Boeing et Bombardier se transporte sur le front des relations publiques. Le géant américain a lancé mercredi une campagne visant à souligner son importance pour l’économie canadienne.

À l’origine de la plainte ayant mené à l’imposition d’une surtaxe de près de 300 % pour chaque avion C Series de Bombardier vendu aux États-Unis, Boeing croit avoir beaucoup souffert des attaques de différents politiciens canadiens, dont le premier ministre du Québec Philippe Couillard, qui a appelé à un boycottage de la marque.

L’entreprise de Chicago mènera sa campagne à la télévision, à la radio ainsi que sur les plateformes numériques et rappellera l’importance de sa présence au pays.

« Boeing contribue environ 4 milliards de dollars canadiens par année à la croissance économique et au développement du Canada, soit près de 14 % de l’ensemble de l’impact économique de l’aérospatial au Canada », a affirmé la directrice générale de Boeing Canada, Kim Westenskow.

La société américaine affirme compter sur 560 fournisseurs canadiens, qui emploient plus de 17 500 personnes. Elle compterait aussi 2 000 employés au pays.

« Aujourd’hui, Boeing est le plus important fabricant de produits aérospatiaux non canadiens au Canada, et nous avons des partenariats étroits avec le gouvernement, l’industrie et les clients des compagnies aériennes commerciales et militaires », a ajouté la Mme Westenskow dans un communiqué.

Cette sortie coïncide avec la présence à Washington du premier ministre Justin Trudeau, qui doit notamment aborder la question du conflit entre Boeing et Bombardier avec Donald Trump.