/sports/opinion/columnists
Navigation

La WWF de la boxe

Coup d'oeil sur cet article

Je suis inquiet. Pendant cinquante ans, le Québec a supporté une belle industrie locale de lutte professionnelle. Yvon Robert, Eddie Quinn, Gino Brito et Johnny Rougeau ont rempli les arénas partout au Québec. À chaque semaine.

Puis, un jour, la grosse WWF est débarquée à Montréal. De beaux parleurs qui ont fait miroiter les millions. Quand la WWF eut fini de siphonner les Québécois, ils ont sacré le camp aux States et l’industrie de la lutte qui faisait vivre des centaines et des centaines de personnes est morte.

Pendant 50 ans, on a eu une belle industrie de la boxe québécoise. Puis Al Haymon est arrivé avec PBC et les gros réseaux, HBO, Showtime et compagnie sont venus siphonner la boxe.

On est des mois sans boxe et le 16 décembre, le fan devrait choisir entre Showtime et HBO ? Êtes-vous malades ?

Pis quand PBC et les autres vont sacrer le camp, va rester quoi de l’industrie de la boxe québécoise ?