/news/currentevents
Navigation

La prison pour celui qui a mis le feu à sa maison avec ses enfants dedans

L’homme, qui est alcoolique, souhaitait de cette manière encaisser l’argent des assurances

Dave Mailloux a été reconnu coupable, le mois dernier, au palais de justice de Trois-Rivières, d’incendie criminel en sachant que le bâtiment était habité. On le voit avec son avocat, Simon Ricard.
Photo d'archives Dave Mailloux a été reconnu coupable, le mois dernier, au palais de justice de Trois-Rivières, d’incendie criminel en sachant que le bâtiment était habité. On le voit avec son avocat, Simon Ricard.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Un père qui a attendu que ses enfants de 4 et 6 ans soient à l’intérieur pour mettre le feu à sa propre maison afin de frauder les assurances passera les deux prochaines années derrière les barreaux.

Selon le juge Rosaire Larouche, il est extrêmement grave que Dave Mailloux, 37 ans, ait voulu utiliser ses enfants comme alibi pour donner de la crédibilité à un incendie criminel dans le but de récolter l’argent des assurances.

Il a condamné le père de famille à deux ans moins un jour de prison, jeudi matin, à Trois-Rivières.

Le 13 mars 2014, Dave Mailloux est allé chercher son garçon et sa fille chez son ex-conjointe puis les a ramenés à sa maison à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, en Mauricie.

Il a ensuite mis le feu à la résidence à l’heure du souper dans l’espoir de récupérer l’argent des assurances. Il tentait depuis un moment de vendre sa maison sans succès et avait des problèmes financiers en plus d’être alcoolique.

À quelques pieds

Dave Mailloux s’attendait à ce que les assurances croient plus facilement à un simple feu de cuisson si ses enfants étaient dans la maison au moment de l’incendie, selon des proches appelés à témoigner lors du procès, dont la mère des enfants, à qui il avait parlé de son plan.

« Devant la prompte réaction de celle-ci, il a juré qu’il ne le ferait pas », a rappelé le juge.

Il avait finalement convaincu son ex et avait quitté avec les enfants, mais n’a pas tenu parole et a mis le feu quand même.

Les jeunes étaient sur un divan situé à quelques pieds à peine de la cuisinière quand l’incendie s’est déclaré dans la cuisine.

Quand le garçon a remarqué la fumée, le père est allé les mettre en sécurité chez un voisin, à qui il a demandé d’appeler les pompiers.

Pas de blessé

Personne n’a été blessé, mais la maison de 109 000 $ a été déclarée perte totale.

Mailloux n’a pas réussi à berner les assurances, qui ne l’ont jamais payé.

Dave Mailloux a toujours nié les faits, mais a été reconnu coupable d’incendie criminel en sachant que le bâtiment était habité, quand des témoins ont raconté qu’il avait parlé de son projet de mettre le feu.

Le juge Rosaire Larouche a reconnu que l’homme voulait sortir ses enfants le plus rapidement possible dès que le feu serait pris.

« N’en reste pas moins qu’ils étaient dans la maison », a-t-il dit en condamnant l’accusé.