/opinion/blogs/columnists
Navigation

Weinstein: qui jouait à l'autruche ?

Weinstein: qui jouait à l'autruche ?
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Ce qui choque, dans l’affaire Weinstein, c’est que des donneurs de leçon, toujours prêts à nous dire pour qui voter, comment nous habiller pour l’Halloween ou comment élever nos enfants, aient été aux abonnés absents quand est venu le temps de dénoncer un porc qui avait sévi en toute impunité pendant 30 ans.

Aujourd’hui, la question qu’on se pose est : « Qui savait ? ».

Jessica Chastain dit que tout le monde le savait. Elle a écrit sur Twitter : «J'ai été prévenue dès le début de ma carrière.  Les histoires se racontaient partout. Le nier, c'est créer un parfait environnement pour que cela se reproduise.»

Meryl Streep et Judi Dench disent :«Je ne savais pas ».

Jane Fonda dit: «Je l’ai su il y a un an et j'ai honte de n'avoir rien dit».

Kate Winslet affirme avoir « espéré que ces histoires ne soient que des rumeurs ; peut-être avons-nous tous été trop naïfs. Et cela me met tellement en colère».

Hillary Clinton déclare en entrevue : « Moi je ne savais pas et je ne sais pas qui savait »

Pourtant, comme je le rappelais dans ma chronique, aux Oscars, Seth Macfarlane avait fait une blague sur les comportements de Weinstein. Et tout le monde avait ri, comme si tout le monde savait.

Et dans la sitcom 30 Rock, le personnage de Jenna Maroney répondait à un collègue qui lui disait de prendre des précautions pofessionnelles : «Je n’ai peur de personne dans le show biz. J’ai refusé des relations sexuelles à Harvey Weinstein à pas moins de trois occasions... sur cinq. »

 

 

La compagnie Weinstein savait depuis deux ans que Weinstein avait versé des sommes importantes à des femmes qui l’accusaient de harcèlement et d’agression. 

Alors quand ils ont mis Weinstein à la porte, dimanche, , ce n’est pas parce qu’ils venaient d’apprendre qu’il était un prédateur. C’est parce que le public venait d’apprendre que Weinstein était un prédateur.