/news/currentevents
Navigation

La victime de Martin Pouliot se dévoile sur la page Facebook de l'animateur

«Je suis la victime dans cette incroyable histoire. Je ne comprends pas non plus comment manquer de jugement autant en une situation», a écrit Sindy St-Jean mardi soir sur la page Facebook de Pouliot, accompagnant son message de cette photo d’elle à l’hôpital.
Photo Facebook «Je suis la victime dans cette incroyable histoire. Je ne comprends pas non plus comment manquer de jugement autant en une situation», a écrit Sindy St-Jean mardi soir sur la page Facebook de Pouliot, accompagnant son message de cette photo d’elle à l’hôpital.

Coup d'oeil sur cet article

De son lit d’hôpital, la victime de l’accident impliquant l’animateur Martin Pouliot s’est adressée à l’homme directement sur la page Facebook de ce dernier, lui montrant son visage et affirmant ne pas comprendre comment un tel drame a pu se produire.

«Je suis la victime dans cette incroyable histoire. Je ne comprends pas non plus comment manquer de jugement autant en une situation», a écrit Sindy St-Jean mardi soir sur la page Facebook de Pouliot, accompagnant son message d’une photo d’elle à l’hôpital.

«Je suis la victime dans cette incroyable histoire. Je ne comprends pas non plus comment manquer de jugement autant en une situation», a écrit Sindy St-Jean mardi soir sur la page Facebook de Pouliot, accompagnant son message de cette photo d’elle à l’hôpital.
Capture d'écran, Facebook

«C’est épouvantable»

«J’ai eu de graves blessures, très graves. Je suis même miraculée. Pour la famille et les enfants, c’est épouvantable. Je ne comprends pas», a poursuivi la femme de 37 ans, mère de deux enfants de cinq et six ans.

«Je vais me relever par exemple, garanti. J’ai beaucoup de soutien et de gens qui m’aiment. Je ne suis pas connue, mais je le suis des bonnes personnes», a-t-elle conclu dans son message publié sur la page Facebook de l’animateur et chroniqueur Martin Pouliot.

Longue chirurgie

Jeudi, la mère de la victime donnait des nouvelles de sa fille dans une lettre envoyée à l’animateur du FM93 Sylvain Bouchard.

La femme de 37 ans, conductrice au RTC, a été opérée pendant sept heures vendredi dernier.

«Le médecin nous a dit que l’opération s’était bien déroulée. Ils ont réparé et ressoudé le bassin et la hanche gauche qui était fracturée», a écrit la dame, spécifiant que sa fille a eu le diaphragme perforé et le poumon gauche affaissé lors de l’impact.

Cette dernière prenait tranquillement du mieux, selon ce que sa mère a indiqué dans sa lettre, écrite lundi dernier.

Sortie des soins intensifs

«Elle a commencé à manger un peu. Elle s’assoit brièvement. Ils ont enlevé le drain qu’elle avait au poumon gauche et elle n’est plus aux soins intensifs, c’est très encourageant et comme on dit, ça prend le bon bord», a-t-elle conclu.

Rappelons que Martin Pouliot a formellement été accusé de conduite avec les capacités affaiblies et de conduite dangereuse ayant causé des lésions en lien avec cet accident survenu dans la nuit du samedi au dimanche 1er octobre dans le secteur de Neufchâtel.

L’homme de 46 ans a pu recouvrer sa liberté d’ici son retour devant le tribunal, le 17 novembre. Il doit respecter un couvre-feu et ne peut plus conduire.