/news/politics
Navigation

Les enfants à problème des politiciens

Geoffroy Barrette
Photo tirée de Instagram Geoffroy Barrette

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, n’est pas le seul politicien à voir les frasques de son enfant être révélées au grand jour.

Geoffroy Barrette a été arrêté tôt vendredi matin, puisqu’il est soupçonné d'avoir pris la fuite à la suite d'un accident qui a blessé un cycliste de 27 ans sur le Plateau Mont-Royal. Le jeune homme de 23 ans était au volant de la voiture de son père.

Selon ce qu'il est possible d’apprendre sur sa page Facebook, le jeune homme serait, depuis peu, courtier immobilier résidentiel chez Via Capitale et aurait effectué des études en économie à l’Université Concordia.

Il aurait déjà été arrêté pour excès de vitesse, comme en témoigne l'une de ses publications sur Facebook, datant de 2011. «Je viens de me faire arrêter par la police parce qu’on roulait trop vite, mais je lui ai léché les couilles et il nous a laissé partir», a-t-il publié le 24 juin 2011.

Geoffroy Barrette
Capture d'écran

La Presse rapporte aussi qu’il a reçu trois amendes dans la région de Magog, seulement en 2014, dont une pour avoir omis de s’arrêter à un feu rouge. En 2016, il a écopé d’un constat d’infraction de 300 $ pour avoir omis de payer à temps ses frais d’immatriculation.

Pour sa part, son père, le ministre Gaétan Barrette, a réagi, vendredi, par un communiqué.

«Je suis choqué et mes premières pensées ont été immédiatement pour la victime et ses proches, a dit Gaétan Barrette. Je n’étais pas au courant qu’il était visé par une interdiction de conduire. Mon fils, que j’accompagnerai comme tout parent, devra maintenant répondre de ses actes.»

Geoffroy Barrette a été libéré, vendredi, sous promesse de comparaître le 14 novembre. Quant à la victime, sa vie ne serait pas en danger, mais ses blessures sont considérées comme sérieuses.

Voici quelques autres élus dont les enfants se sont retrouvés dans l’eau chaude:

Geoffroy Barrette
Photo d'archives Ottawa Sun

 

 

John Tobin

Fils de Brian Tobin, ex-premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador

Le fils de Brian Tobin a été condamné à 3 ans de prison pour avoir tué son meilleur ami au volant de sa voiture la veille de Noël de 2010.

John Tobin avait alors écrasé sa victime lorsqu’il s’amusait à faire déraper son véhicule dans un stationnement du Marché By à Ottawa au terme d’une soirée bien arrosée.

Geoffroy Barrette
Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin

 

Alexandre Coderre

Fils de Denis Coderre, maire de Montréal

En septembre dernier, Alexandre Coderre a reconnu sa culpabilité dans une fraude de plus de 16 000 $, liée à un problème de cyberdépendance.

Le fils du maire de Montréal a aussi plaidé coupable de méfaits pour avoir menti aux policiers lors de l’enquête. Cette dernière avait débuté lorsque Denis Coderre avait lui-même contacté les autorités, croyant être victime de fraude.

Le jeune homme achetait des services en ligne avec une carte de crédit, mais contestait ensuite l’achat auprès de l’institution bancaire de façon à ne rien payer.

Il suit désormais une thérapie pour soigner sa problématique de cyberdépendance. Les plaidoiries sur la peine doivent avoir lieu le 20 décembre prochain.

Geoffroy Barrette
Photo d'archives TVA Nouvelles

 

Lysanne Bellemare

Fille de Marc Bellemare, ex-ministre de la Justice du Québec

La fille de Marc Bellemare a fait plusieurs fois les manchettes dans les années 2000 pour des problèmes de comportement et des fréquentations douteuses.

Lysanne Bellemare avait été impliquée en 2004 dans un accident de la route. À l’époque, les policiers la soupçonnaient d’avoir conduit sous l’influence de la drogue.

Un an auparavant, elle avait affirmé, lors d’une entrevue à la radio, qu’elle pratiquait le métier de danseuse et des journalistes avaient souligné qu’elle avait fréquenté pendant son adolescence des membres de gang de rue.

Geoffroy Barrette
Photo Pierre-Paul Poulin/Agence QMI

 

Yalda Machouf-Khadir

Fille d’Amir Khadir

En marge de la crise étudiante survenue au printemps 2012, la fille d’Amir Khadir, Yalda Machouf-Khadir a été arrêtée en lien avec des saccages survenus au cégep du Vieux-Montréal, à l’Université de Montréal puis au bureau de comté de la ministre de l’Éducation de l’époque, Line Beauchamp.

La jeune fille alors âgée de 21 ans a demandé la clémence du tribunal puisqu’un casier judiciaire aurait compromis son rêve de devenir avocate.

Elle a obtenu l’absolution conditionnelle du juge en février 2015 et s’en est tirée avec une probation de trois ans et 240 heures de travaux communautaires.

Geoffroy Barrette
Photo WENN.com

 

Euan Blair

Fils de Tony Blair, ex-premier ministre du Royaume-Uni

À l’été 2000, le fils aîné de Tony Blair, Euan, avait fait scandale, après avoir été arrêté en état d’ébriété avancée sur la voie publique. Il avait aggravé son cas en tentant de mentir sur son âge (16 ans à l’époque) et sur son identité.

Un policier en patrouille l’avait retrouvé allongé sur le trottoir d’un parc, si ivre qu’il peinait à bouger.

Cet événement est survenu au moment où son père venait tout juste de lancer une campagne de lutte contre l'alcoolisme.

Geoffroy Barrette
Photo Archive Le Journal de Montréal

 

Michel Trudeau

Fils de Pierre-Elliott Trudeau, ex-premier ministre du Canada

Michel Trudeau, le défunt frère de l’actuel premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s’était retrouvé sur la sellette puisqu’il était poursuivi pour possession de drogue, avant de mourir dans un accident en 1998.

Dans une entrevue accordée à Vice Canada en avril dernier, Justin Trudeau a révélé que son frère a pu s’éviter un casier judiciaire pour possession simple en raison des relations de son père, ainsi que de ses moyens financiers.

«Mon père a fait appel à ses amis dans le secteur judiciaire et a demandé les services des meilleurs avocats possibles. [...] Nous étions confiants que mon jeune frère ne serait pas pris avec un casier judiciaire pour la vie», a-t-il affirmé.

Geoffroy Barrette
Photo d'archives, TVA Nouvelles

 

Michel Chrétien

Fils adoptif de Jean Chrétien, ex-premier ministre du Canada

Michel Chrétien a connu plusieurs démêlés avec la justice notamment en raison de crimes sexuels. En 1998, il a plaidé coupable à une accusation de violence contre une fillette de 6 ans. Il a aussi purgé une peine de trois ans d’emprisonnement pour l’agression sexuelle d’une femme à Montréal.

En 2003, il a été blanchi d’une accusation d’agression sexuelle sur une jeune femme de 19 ans. Cette dernière lui reprochait aussi de l'avoir agressée sexuellement alors qu’elle n’était âgée que de 8 à 10 ans.

Celui qui fut adopté par Jean Chrétien en 1970 a aussi admis avoir été traité pour des problèmes de dépendance à la cocaïne, à l’héroïne et à l’alcool.
 

Geoffroy Barrette
Photo AFP

 

Le prince Harry

Famille royale

S'il n'est pas le fils d'un politicien conventionnel à proprement parler, le prince Harry, aussi surnommé par la presse britannique «l’enfant terrible», a aussi fait souvent parler de lui pour ses écarts de conduite.

À 17 ans, il a séjourné dans un centre de désintoxication. Selon les communications officielles de Buckingham Palace, c’était pour vaincre une dépendance au cannabis.

Il a aussi été vu à plusieurs reprises en état d’ébriété à la sortie de bars londoniens. Des photos de lui déguisé en nazi ou encore avec des filles légèrement vêtues ont également circulé sur le web dans les dernières années.