/news/currentevents
Navigation

Pris sur le vif en train de vandaliser une pancarte électorale

Coup d'oeil sur cet article

TVA Nouvelles a obtenu la vidéo d'un homme qui vandalise une pancarte électorale de Projet Montréal, l'une des nombreuses formations politiques dans la métropole à avoir été la cible au cours des derniers jours de saccage et de graffitis au caractère sexiste et haineux.

Sur la vidéo, on voit un homme à vélo avec un chapeau s'arrêter devant la pancarte de Projet Montréal, installée sur l'avenue Mont-Royal, entre les rues Fabre et Garnier.

L'homme sort ensuite de son manteau des autocollants qu'ils collent sur la photo du maire sortant de l'arrondissement, Luc Ferrandez. Sur l'autocollant, il est écrit : «Je souhaite secrètement me faire casser les jambes».

Les images provenant d'une caméra de surveillance d'un commerce ont été prises dans la nuit du 10 au 11 octobre. Le parti avait déposé une plainte à la police la semaine dernière lors de la première vague de vandalisme. Une autre plainte a été acheminée au SPVM mercredi.

Notons qu'au moins 250 pancartes de Projet Montréal ont subi du vandalisme avec des autocollants depuis le début de la campagne électorale. Ce sont 40 % de leurs pancartes dans l'arrondissement Plateau Mont-Royal, seulement, qui ont été vandalisées, situation vivement dénoncée jeudi par la candidate à la mairie, Valérie Plante.

Denis Coderre s'est joint à sa voix jeudi pour lancer un appel au calme et au civisme. L'une des pancartes de M. Coderre a été peinturée d'une croix gammée, ce qu'il a qualifié d'inacceptable.