/news/health
Navigation

Mannitol: Santé Canada assure qu’il n’y a «aucun risque» pour les femmes enceintes

Mannitol: Santé Canada assure qu’il n’y a «aucun risque» pour les femmes enceintes
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

En septembre dernier, l’Association des obstétriciens et gynécologues du Québec (AOGQ) partageait son inquiétude concernant la vente de deux médicaments génériques destinés au traitement des nausées et des vomissements pendant la grossesse et réclamait une «intervention urgente» de la part de Santé Canada ainsi qu’un moratoire sur ces médicaments.

Les deux produits concernés s’avèrent des versions génériques du médicament original Diclectin, l’un des remèdes les plus fréquemment prescrits pour le traitement des nausées et des vomissements durant une grossesse, et ont été concoctés par les compagnies pharmaceutiques Apotex et Pharmascience.

Selon le président de l’AOGQ, Fabien Simard, ces deux dérivés contiennent du mannitol, une substance dont l’absence de danger n’a pas été démontrée chez la femme enceinte.

«Normalement, quand on donne des médicaments à des femmes enceintes, il faut que le produit ait été testé sur des femmes et des femmes enceintes alors qu’il a été testé sur des hommes. On ne sait pas quelle est la quantité de mannitol présente [...] Peut-être que c’est trop, peut-être que c’est une petite poussière et c’est correct, mais c’est pris pendant toute la grossesse à raison parfois de cinq ou six comprimés par jour», avait indiqué le Dr Simard au «Journal de Montréal».

L’AOGQ avait fait parvenir une missive à Santé Canada, le 19 septembre, pour réclamer une «intervention urgente» et un moratoire jusqu’à ce que ces médicaments soient «soumis à un examen de sécurité exhaustif par des spécialistes canadiens en médecine fœto-maternelle».

Dans un communiqué, Santé Canada a récemment assuré que «selon son évaluation des données, la consommation de petites quantités de substituts du sucre, y compris de mannitol, pendant la grossesse ne présente aucun risque pour la santé.»

«Le mannitol est consommé depuis longtemps sans risque et se trouvent dans de nombreux produits souvent utilisés et consommés par les femmes enceintes, comme les suppléments d'acide folique, les vitamines, les bonbons et les pâtisseries. Le mannitol est par ailleurs naturellement présent dans bon nombre d'aliments, dont le chou-fleur, les champignons, les pois mange-tout et les pêches.»

Selon Santé Canada, la quantité de mannitol utilisé comme ingrédient non médicinal dans des médicaments serait faible, «habituellement de moins de 0,25 gramme».

Santé Canada assure procéder à une évaluation de tous les médicaments, «pour s’assurer de leur innocuité, leur quantité et leur efficacité» avant d’en autoriser la vente au Canada, mais aussi une fois qu’ils sont sur le marché.