/entertainment
Navigation

[VIDÉO] Une victime alléguée raconte comment Éric Salvail se serait masturbé devant lui

Coup d'oeil sur cet article

Une victime alléguée d’Éric Salvail a raconté à TVA Nouvelles le comportement troublant dont il aurait été victime de la part de la vedette de la télévision.

«J’étais au gym et après l’entraînement, j’aime toujours aller relaxer un petit peu dans un sauna, raconte l’individu qui ne souhaite pas être identifié. M. Salvail est rentré après moi et c’est là qu’il m’a regardé et qu’il a commencé à se masturber.»

Pour fuir cette situation inconfortable, l’homme aurait alors décidé de quitter le sauna pour aller prendre sa douche, mais l’animateur et producteur l’aurait aussitôt rejoint.

«Il est rentré dans ma douche. C’est alors que je lui ai dit que non, ça ne m’intéressait pas. Il a continué à se masturber. J’ai dit que j’étais en couple, que ça faisait longtemps que j’étais avec mon chum, ça ne m’intéressait pas.»

Éric Salvail aurait fait fi de ce refus et aurait insisté auprès du client du gym.

«Il m’a dit: "Moi aussi, ce n’est pas grave". Puis là, il a été très insistant. J’ai dit à trois ou quatre reprises non, et il a fallu que je finisse par le pousser assez violemment contre le mur pour qu’il décide de quitter ma douche».

En colère, l’homme dit avoir finalement pris sa douche en vitesse avant de quitter l’établissement.

«J’étais un peu ébranlé, alors je n’ai pas pensé porter plainte au propriétaire du gymnase, soutient la victime alléguée. J’ai juste quitté et je suis rentré chez moi. C’est sûr que j’en ai parlé avec mon conjoint.»

L’individu affirme avoir ressenti de la frustration lorsqu’il a pris connaissance des allégations portées contre Éric Salvail dans les médias mercredi.

«Quand je me suis levé ce matin et j’ai vu ça, j’étais en colère contre M. Salvail parce que je me rends compte qu’il fait ça à plusieurs personnes, déclare-t-il. J’aurais peut-être dû porter plainte dans ce temps-là, mais je ne savais pas comment procéder».

Il indique qu’il serait peut-être prêt à porter plainte si d’autres victimes alléguées décidaient de contacter les policiers.