/news/transports
Navigation

Voici la nouvelle voiture patrouille de la Sûreté du Québec

Voici la nouvelle voiture patrouille de la Sûreté du Québec
PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle voiture patrouille de la Sûreté du Québec arrive sur les routes de la province, avec un design qui mise sur la visibilité afin d'accroître la sécurité des patrouilleurs et des citoyens.

Le devant et le derrière du véhicule sont complètement noirs, tandis que les portières sont blanches avec une bande jaune et vert kaki, en plus d'être muni d'une bande réfléchissante et des gyrophares éclairés avec des lumières aux DEL.

«Il y a eu une étude au sujet des couleurs à adopter pour la nouvelle flotte automobile et ce qui ressortait, c’était le contraste des couleurs qui amène une meilleure visibilité, donc une meilleure sécurité pour les patrouilleurs et les citoyens», indique Ann Mathieu, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

225 véhicules seront déployés

En tout, 225 véhicules seront déployés prochainement partout au Québec, sur une possibilité de 1 060. Le remplacement complet de la flotte se fera sur trois ans, indique Mme Mathieu. Les véhicules sont remplacés lorsqu'ils affichent 200 000 kilomètres sur l’odomètre.

Les uniformes tardent toujours

La SQ a également adopté de nouveaux uniformes pour ses policiers. Selon la mise à jour obtenue, les livraisons dans les différents postes ont commencé. L’opération prendra plusieurs mois et se fera poste par poste. Les citoyens devraient voir les premiers patrouilleurs dans leur nouvel uniforme dès la fin du mois de novembre.

Les uniformes devaient être livrés au printemps dernier, mais plusieurs ratés en ont retardé l’arrivée, selon ce qu’a rapporté Le Journal il y a un mois.

Seules les housses de vestes pare-balles et les casquettes étaient disponibles. Pour les vêtements, les fournisseurs ont éprouvé plusieurs difficultés dans la confection, comme des poches mal cousues sur les pantalons et un problème de conformité dans le design des chemises et le devis de base.

– Avec la collaboration de Jean-François Racine