/entertainment/shows
Navigation

Le magicien Vincent C., victime collatérale

Vincent C
Photo DARIO AYALA, AGENCE QMI Vincent C

Coup d'oeil sur cet article

Le scandale sexuel impliquant Gilbert Rozon a ébranlé le milieu de l’humour des deux côtés de l’Atlantique. Le magicien québécois Vincent C., qui devait apparaître dans les premiers épisodes de La France a un incroyable talent, en est l’une des victimes collatérales.

Joint en France où il a amorcé une série de 53 spectacles au Théâtre Apollo de Paris, le 4 octobre dernier, Vincent C raconte avoir participé aux auditions de l’émission La France a un incroyable talent, dans laquelle Gilbert Rozon agissait à titre de juré. Dans la foulée du scandale, la chaîne M6 a décidé de ne pas diffuser les cinq premières émissions, dans lesquelles Rozon est présent, et de passer directement aux demi-finales.

« Mes auditions se sont plus que bien passées, affirme Vincent C. J’ai eu des ovations debout. Je comptais là-dessus pour faire la promotion de mon spectacle. C’est certain que c’est décevant », a-t-il souligné, précisant toutefois que l’émission allait reprendre vie sans Rozon, mais qu’il ne savait pas à quel moment elle reviendrait sur les ondes.

« Tout ce que je sais, c’est qu’ils ont dit que tous les épisodes, jusqu’au 9 novembre, avaient été remplacés (dans la grille horaire), a-t-il indiqué. Pour moi, ça représente au moins trois semaines de perdues, pour la vente de mes billets. L’émission a des cotes d’écoute de 3,6 millions. Mon passage là-bas faisait partie de ma stratégie marketing. »

Autre diffusion suspendue

Vincent C mentionne également qu’il a participé aux galas destinés au marché français qui ont été captés dans le cadre du festival Juste pour rire, cet été. Selon les informations qui lui ont été transmises, leur diffusion a été suspendue et pourrait même être annulée, dans l’Hexagone.

« On s’entend, je suis profondément désolé pour les victimes et je n’approuve en aucun point les gestes qui sont reprochés à Gilbert, a-t-il tenu à mettre au clair, lorsque joint par Le Journal. Par contre, je subis les dommages collatéraux de tout ça. »

Avenir incertain

Outre la perte de visibilité, l’artiste se dit aussi inquiet pour l’avenir de Juste pour rire France, le producteur exécutif de son spectacle en Europe.

« Je ne sais pas ce qui va arriver avec Juste pour rire. Est-ce que ça va être vendu ? Je n’en ai aucune idée. Est-ce que je pourrais me retrouver sans producteur exécutif ? Peut-être », a indiqué celui qui est produit par Encore Spectacle, au Québec.

« C’est certain que c’est stressant, mais mes problèmes sont vraiment mineurs par rapport à ceux des personnes qui vont avoir à vivre avec le souvenir de ces agressions durant des années, dans leur tête », a-t-il ajouté.