/news/health
Navigation

Transpirer du sang: des cas mystérieux analysés par une chercheuse canadienne

Transpirer du sang: des cas mystérieux analysés par une chercheuse canadienne
Photo Journal de l'Association médicale canadienne

Coup d'oeil sur cet article

Le cas d’une jeune femme italienne atteinte d’une rare et mystérieuse maladie qui lui fait transpirer du sang a été étudié par le Journal de l'Association médicale canadienne.

L’Italienne de 21 ans a expliqué à ses médecins qu’au cours des trois dernières années, elle avait périodiquement des saignements au visage et aux paumes des mains, sans coupures ni lésions cutanées.

Pendant son hospitalisation, les médecins ont observé «l'écoulement de liquide taché de sang de son visage», selon un article publié le 23 octobre dans le Journal de l'Association médicale canadienne. Elle est victime d’hémathidrose, une rare pathologie connue comme la «sueur de sang».

Ces épisodes de saignement duraient généralement entre 1 et 5 minutes et étaient plus intenses quand elle vivait des épisodes de stress.

Selon la Dre Jacalyn Duffin, historienne médicale et hématologue à l'Université Queen's à Kingston, en Ontario, cette affection a été rapportée au cours des siècles derniers, bien que certains médecins aient émis des doutes quant à son existence, selon sa publication dans le Journal de l'Association médicale canadienne qui accompagnait celui de chercheurs italiens sur le cas de la victime.

Toutefois après avoir passé en revue les cas récents d'hémathidrose - 28 cas au cours des 13 dernières années – la Dre Duffin a conclu que la maladie existe réellement.

«Crédibles, mais peu fréquentes, les observations persistent dans la littérature médicale», a-t-elle indiqué dans sa recherche.

Cependant, personne ne sait ce qui cause la maladie. Certains chercheurs ont émis l'hypothèse qu'une pression accrue dans les vaisseaux sanguins conduit au passage des cellules sanguines à travers les canaux des glandes sudoripares. D'autres spéculent que la condition peut être le résultat d’une réaction du corps, qui se produit généralement lorsque les gens éprouvent une peur soudaine ou un stress.

Cette réponse déclenche la libération de certaines hormones qui rendent une personne plus alerte. Mais dans de rares cas, il peut également provoquer la rupture de petits vaisseaux sanguins, entraînant des saignements, selon Healthline.

Dans certains cas, la condition est liée à des troubles de la coagulation, ou à l'hypertension artérielle. Concernant le cas de la jeune patiente italienne, il ne semble pas y avoir un seul déclencheur des saignements.

Ceux-ci se produisaient pendant qu’elle dormait, qu'elle faisait de l'exercice ou qu'elle était stressée.

Elle a déclaré qu'elle était devenue socialement isolée à la suite de son état de santé et qu'elle présentait des symptômes de dépression et de trouble panique.

Sueur colorée?

Les tests ont aussi montré qu'il s'agissait bel et bien de sang sur le visage, et non de «sueur colorée», qui peut survenir dans certaines conditions.

Une analyse de sa peau au microscope a montré un tissu cutané normal, selon le rapport. La femme a été traitée avec un médicament pour l'hypertension artérielle, qui a déjà été utilisée pour traiter l'hémathidrose.

Après le traitement, elle a ressenti une «réduction marquée» du saignement, même si elle ne s'est pas complètement arrêtée, selon le rapport. Elle a également reçu des antidépresseurs.